Immigration: «10 faits» brandis par l’exécutif et combien de biais?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est pour « regarder [le sujet] en face » qu’Emmanuel Macron a voulu un « débat sur la politique migratoire », lundi 7 octobre, à l’Assemblée nationale. Et pourtant, le « document préparatoire » adressé en amont à tous les députés LREM, censé servir de diagnostic partagé, n’est pas exempt de biais.