Ce qui a changé au parti socialiste

Par

La longue nuit du scrutin interne passée, les prétendants préparent leurs stratégies en attendant les discussions avec Ségolène Royal, arrivée en tête des suffrages. Si le flou persiste encore sur l'issue du congrès, on en sait davantage sur la nouvelle donne du parti socialiste. Décryptage en quatre chapitres. Lire aussi:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les grands esprits socialistes se sont reposés, au lendemain d'une longue nuit électorale. Si Ségolène Royal arrive en tête, il lui reste à convaincre les autres motions de la rejoindre. «Faire l'unité, plutôt que le rassemblement type synthèse molle, et arriver au congrès avec une dream-team opérationnelle», ambitionne-t-on dans son entourage. La journée du vendredi 7 novembre a été consacrée à un débriefing de chaque équipe, afin de préparer les discussions cruciales de la semaine prochaine. Si on n'en connaît pas encore l'issue, le congrès socialiste a tout de même d'ores et déjà livré de sacrés enseignements.