Plan d'austérité: travailler plus pour gagner moins

Par et
Anticipation du passage à 62 ans de l'âge légal de départ en retraite; relèvement de nombreux impôts, et pas seulement de la TVA; gel des prestations sociales: c'est un plan d'austérité beaucoup plus important que prévu que François Fillon a présenté lundi, portant sur 18,6 milliards d'euros. Pour les financer, les Français devront accepter de travailler plus et plus longtemps. Décryptage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un plan d'austérité plus violent que prévu que François Fillon a dévoilé, lundi 7 novembre, à l'occasion d'une conférence de presse à l'Hôtel Matignon. Plus violent puisqu'il portera sur 2012 mais aussi sur 2013. Plus violent aussi dans le détail des mesures qu'il va mettre en œuvre, puisque les hausses fiscales seront beaucoup plus nombreuses que prévu. Et surtout, il comprend un volet d'économies sur les dépenses sociales et une nouvelle réforme des retraites anticipant d'un an le report à 62 ans de l'âge légal de départ, qui risquent d'être très impopulaires.