Hollande a donné son feu vert à l’extradition d’Aurore Martin

Par

Le président de la République a validé l’extradition vers l’Espagne de la militante basque, selon des informations obtenues par Mediapart. Et l’Élysée confirme officieusement que l’arrestation de la jeune femme par les gendarmes n’avait « pas de caractère fortuit », contrairement à ce qu'a toujours affirmé Manuel Valls.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande a validé l’extradition vers l’Espagne de la militante basque Aurore Martin arrêtée près de son domicile de Mauléon, le 1er novembre, selon des informations obtenues par Mediapart. La jeune femme avait été immédiatement livrée à la police espagnole. « Des consultations au plus haut niveau » impliquant les ministres concernés et le président ont été conduites avant d’ordonner le transfèrement de la jeune femme, a-t-on confirmé officieusement à l’Élysée.