Le sort d’Ascoval examiné le 12 décembre au tribunal

Par
Le projet de reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) et de ses 280 salariés, qui dépend du bouclage de son plan de financement, sera examiné le 12 décembre par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg, a-t-on appris auprès du greffe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - Le projet de reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) et de ses 280 salariés, qui dépend du bouclage de son plan de financement, sera examiné le 12 décembre par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg, a-t-on appris auprès du greffe.