Municipales: divisée et sans stratégie, LREM peine à s’implanter

Par et Mediacités, Le D'Oc, Le Poulpe Et Marsactu

Entre stratégie du coucou, divisions spectaculaires et manque de figures locales, La République en marche aborde les élections municipales de mars 2020 lestée de grosses difficultés. Petit tour des zones sensibles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Transformer le macronisme présidentiel en un progressisme municipal. La République en marche tente, vaille que vaille, de construire une doctrine locale pour se donner une cohérence politique avant le scrutin de mars 2020 et, bien sûr, obtenir des élus. La course aux investitures est déjà lancée depuis six mois, et les obstacles s’accumulent.