A Mantes-la-Jolie: «Voir la chair de sa chair à genoux, c’est horrible!»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mantes-la-Jolie (Yvelines), envoyée spéciale.- Ce vendredi matin, les rues de Mantes-la-Jolie sont étonnamment calmes. Un contraste avec l’agitation qui a régné la veille dans cette ville des Yvelines. Sur le parking, derrière l’Agora des associations, alors qu’il pleut à grosses gouttes, une quinzaine de personnes continuent de discuter par grappes.