En moyenne 80 % des effectifs des instituts de sondage sont des salariés précaires en contrat à durée déterminée (CDD) et seuls 20 % bénéficient d’un contrat à durée indéterminée (CDI), rapporte le site du Monde.