Mots décroisés, entre deux gauches qui n’en finissent plus de s’éloigner. Ce lundi soir sur France 2, a eu lieu le premier « débat gauche-gauche » depuis l'élection présidentielle, entre l’ancien candidat du Front de gauche et le ministre socialiste du budget. Un débat âpre, devant 1,5 million de téléspectateurs en moyenne (record d'audience de la saison), où les controverses rhétoriques comme les querelles de chiffres furent nombreuses. Et au contraire du poème d'Aragon, « La Rose et le Réséda », où « celui qui croyait au ciel » et « celui qui n'y croyait pas » étaient alors fous de songer à ses querelles, « au cœur du commun combat », il en va différemment aujourd'hui entre celui qui croyait à la lutte des classes et celui qui n'y croyait pas.