Dans les prisons d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’administration dégaine les LBD

Par Margot Hemmerich (Médiacités-Lyon)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis 2012, les armes et munitions dormaient dans les armureries des prisons de France… Cette année-là, une nouvelle doctrine nationale a autorisé les établissements pénitentiaires à s’équiper de lanceurs de balles de défense (LBD). Le matériel est alors acheté et stocké mais n’est jamais déployé. Jusqu’à aujourd’hui.