La psychiatrie organise la résistance à l'enfermement des malades

Par

Plus de 1.500 professionnels de la psychiatrie se sont réunis samedi à Montreuil (93) à l'appel de «La nuit sécuritaire». Fortement mobilisés face au discours de Nicolas Sarkozy visant à placer davantage sous surveillance les malades, ils promettent «résistance» et «désobéissance» notamment par l'envoi de lettres aux préfets, la mise en place d'un collectif d'avocats pour le respect des droits des patients... Reste que le temps est compté, un projet de loi étant promis au printemps.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne sera pas question de psychiatrie dans la réforme de l'hôpital examinée en urgence à l'Assemblée à partir du mardi 10 février. Du coup, cela laisse un petit peu de temps aux professionnels pour s'organiser et préparer leur riposte au discours de Nicolas Sarkozy du 2 décembre dernier, résumant les besoins de la psychiatrie à un arsenal de dispositions favorisant l'enfermement et la surveillance des malades.