Fessenheim, début d'un mouvement "irréversible", espère Hulot

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim doit être le début d'un mouvement irréversible, déclare le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, dans une interview à paraître vendredi dans Le Figaro.