Usul. Qui peut parler au nom des étudiants?

Par Usul et Rémi Liechti
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

''une discussion « sans filtre »'', c'est comme une cigarette sans filtre ! On est à tous les coup certain d'un niveau d'intoxication bien plus élevé qu'avec filtre... Filtre syndical étudiant, par exemple et entre autres.

@ Gilles d'Hallouaran

Je crois que vous n'avez pas visioné la discussion entre ces deux personnes agées et mal rasée qui bavent sur nos jeunes influenceurs.

Nos étudiants, on s'en occupe. La preuve, c'est que quand ils ont la dalle, notre éclairé gouvernement leur propose d'aller voir un psy (tout ce qui commence par psy)... Car notre gouvernement sait que la faim de connaissance est plus importante que les cris d'estomacs (qui sont souvent ceux de fainéants).

Et je vous vois venir avec des arguments fallacieux du genre oui mais voir un psy ça nourrit pas son étudiant.

Vous ne seriez pas séditieux au point de demander la dignité pour les étudiants (et par association pour leurs familles ) ?

Sachez monsieur que la dignité est une valeur islamo-gauchiste (TM : violeus Actuel) qui contrevient à la loi naturelle que promeut notre gouvenement et sa petite soeur FN/RN.

Je ne vous salue pas plus que les deux gauchiasses qui ont produit cette immonde vidéo.

 

 

Ils ne sont pas tous comme ça fort heureusement.

Je vous conseille Defakator qui cherche à éduquer l'esprit critique des internautes.

Comme c’est étrange qu’il n’ait pu obtenir le label macro-compatible.

Sauf que defakator n'est pas un influenceur (il ne vend pas d'espace de pub). Il poste des vidéos sur, entre autre, youtube (mais pas que). Mais je suis tout à fait d'accord pour dire que ses vidéo sont excellentes.

Les vrais influenceurs par contre, c'est de la daube, quels qu'ils soient.

Indispensable à mes lundis...de repos...et encore merci (à Bourdieu....)

Les syndicats ? Les trucs qui sont "représentatifs" ? Ouarf.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Dans les deux cas vu leur faible représentativité les perdants seront les jeunes qui continueront à aller gonfler les files d'attentes des soupes populaires...

"34 balais" ?! Mais faut les mettre en epadh avant de les fusiller tous.

La moyenne d'âge des étudiants c'est 34 ans, c'est bien connu! D'ailleurs pour représenter les quarantenaires on devrait prendre des sexagénaires.

Dans l'immédiat post 68 à Nanterre ou Grenoble (tiens en 70 avec les maos de la GP par exemple) je n'ose imaginer le "sort" des deux profs avec de tels propos .......... 

Repli des intéressés sur Assas !! 

  • Nouveau
  • 08/03/2021 15:17
  • Par

Les influenceurs savent aussi « maximiser leurs possibles ». Le Twitch-Pantin qui les a recrutés sait de quoi il parle.

La plus grosse "colonie" de Français de l'étranger, aux prochaines élections, c'est celle de Dubaï, aux  Émirats Arabes Unis ? Pourquoi tous les "influenceurs" vont-ils y vivre ? Ce sont bien des pays "islamistes" ? Qui "influencent-ils", exactement ? Combien d'électeurs Français "actifs" dans ces "influencés" ? C'est pour les avantages (fiscaux) du télétravail, qu'ils vont tous à Dubai ? ? C'est bizarre ce "séparatisme"... Pour venir à l'Elysée, ils ont fait combien de tests anti-covid, ces zozos ? A moins que ce soit le petit Attal, qui soit allé là-bas, dans un studio de carton-pâte reconstitué... Sous les palmiers, la plage ? laughing

Benalla, Djouhri et Boillon en maillots de bain...

Pour être enfin reçus, l'Unef a essayé fin 2018 de récupérer le mouvement gilet jaune, s'y mettre à la tête pour le dévoyer. Depuis les GJ ont du apprendre à s'en méfier.

Je répond que sur la forme, même si j'approuve le fond... sacrée punch line !

Il est faux de faire de l'UNEF l'instrument de la carrère d'un politicien. Comme dans bien d'autres syndicats, la  base existe et se défend.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Dernière manif à Brive concernant les emplois , retraites... J'ai pu compter 3 GJ !

Dites...Le grand soir c'est pour ce soir  ou après demain soir ?

C'est vrai que quand j'étais un syndicaliste j'ai pu compter , entre autre , sur la CFDT et quelques anarchistes pour m'empêcher de tourner en rond ! PFffffff!

oppressions

Bonjour,
Merci d'éviter le vocabulaire sexiste et homophobe autant que faire se peut. 
Bonne journée

Tarik, 
Equipe Modération

Consulter la bio de "nos grrrrands" socialistes !!!

Et consultez la position de l'UNEF sur les bourses ! (réclamées même pour les gosses de riches).

Après demain soir mon brave, trop d'acquis à perdre au nom du confort.

  • Nouveau
  • 08/03/2021 15:53
  • Par

Informations étudiantes montpellieraines intéressantes et bien complètes sur le site du SCUM... https// combatuniversitaire.wordpress.com

  • Nouveau
  • 08/03/2021 16:46
  • Par

Désolé, mais l’UNEF, pas des plus brillantes lors des luttes 2007/2008 contre la loi LRU, et la voir ici comme pourfendeuse de Gabriel Attal, je pouffe grave...

La CFDT de la gent estudiantine, antichambre des futurs "socialistes".

  Je confirme, apparemment ils sont toujours aussi nazes et opportunistes. Une excellente pouponnière à politicards.

Le seul syndicat autorisé devrait être le Medef. d'ailleurs, ce sont eux qui donnent les ordres entre deux empiffragres de subventions. Et bien sûr, ils ne sont pas anachronissssssssses, corporatisssssssse, non ! Choisis ton camp, camarade, qu'ils disaient…

  • Nouveau
  • 08/03/2021 17:50
  • Par

Usul et Rémi sont-ils les influenceurs d’ « Eddy » Plenel? cool Voilà peut-être un thème à creuser...

Les syndicats étudiants ne sont pas tous merdiques mais la plupart le sont. Comme les ''influenceurs'' qui vendent leurs pubs sur youtube.

Peut-être mais il y a semble-t-il une différence en termes de survie en temps de crise entre la solidarité collective et l’individualisme forcené. Il suffit de regarder l’impasse politique et sociale actuelle après des décennies de promotion de l’individualisme forcené.

- Ah bon? Mais les influenceurs, ils représentent qui, alors?

- ben, ceux qu'ils influencent...

Non ils représentent l'"esprit LREM" de G. Atall et ils n'influencent personne puisqu'ils ne représentent qu'eux-mêmes (les deux filles et le garçon qu'on voit dans la video avec Atall)

 Ce qui est certain, c'est que vu les taux très faible de participation à leurs élections ils ne représentent vraiment que très peu d'étudiants, même pas 10%. Ça devrait les faire réfléchir quant à la représentativité qu'ils revendiquent.

C'est tout à fait vrai !

Sinon @Usul&Rémi : il n'y a pas que l'Unef. Solidaires Etudiants par exemple, considéré comme moins représentatif est bcp plus actif sur le terrain.

Ca veut dire quoi, "merdique"?

Et s'ils le sont, pourquoi ne pas y adhérer pour améliorer les choses?

Effectivement. La question se pose...

Je me rappelle " sud rail "du dépôt des agents de conduites de Brive qui chauffaient les conducteurs à blanc  et qui,  au moment de prendre des décisions collectives , se barraient tout simplement des lieus de vote en AG , laissant ainsi les syndicats "organisés" supporter la gestion de crise  à venir ! cela sans doute, était -il  généré par leur frustration de ne représenter que 2% des agents !

Je ne leur en veut plus c'est du passé.

 Mais c'est aussi  ça ...la représentation du personnel !

Heureusement qu'il y a le Medef…

* + * + * 

La politique spectacle dans toute sa splendeur !!!

  • Nouveau
  • 08/03/2021 20:19
  • Par

On ne saurait trop conseiller aux représentants des avant-gardes éclairées qui fustigent le syndicalisme de commencer par se syndiquer s’ils sont actifs. Ce n’est peut-être pas seulement dans les commentaires de Mdp que l’on construit des contre-pouvoirs pour combattre collectivement l’oppression.

  Il va falloir comprendre un jour que ce n'est pas le syndicalisme qui est fustigé mais la pratique de nombreuses centrales qui à force de trahisons et de reculades ont vu fondre leurs effectifs pour finir par ne plus représenter grand monde chez les étudiants comme chez les travailleurs.

Sur la base de ce constat, que fait-on?

  Vous pouvez peut-être commencer par arrêter de baisser votre froc en servant de caution à ces gouvernements liberticides pour que vos barons coulent une retraite dorée. Ça serait un bon début pour stopper l’hémorragie de syndiqués.

Dire que la représentante de l’UNEF n’est pas dans les médias, ça tombe mal… La semaine dernière elle était sur France-Info et sur Arte. Mais c’est vrai, ça manquait.

Certes, il y a des poissons volants, mais ça n'est pas la caractéristique de l'espèce.

Les influenceurs censés représentés les étudiants sont reçus par le porte parole du gouvernement, la représentante de l'UNEF est reçue à France-info et Arte,  2 chaines étatiques mais qui ne sont pas officiellement liées à l'exécutif.

J'attends avec impatience le jour où l'exécutif recevra "les entreprises", les consommateurs seront reçus par Gabriel Attal, le Medef sera reçu par France-info et Arte, les ouvriers, les employés, les ingénieurs et autres cadres seront reçus par.... non c'est inutile, ils comptent pour du beurre.

Le petit Attal, a-t-il la moindre "influence" sur le sociopathe de l'Élysée et sa bourgeoise ? Ce serait plutôt "ça", la question essentielle à se poser, non ? laughing

« Le jour où on nous laissera parler et bien on espère que tout ce gouvernement dégagera assez rapidement » Gisèle Vienne, chorégraphe, sur le plateau d’#Àlairlibre

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 09/03/2021 00:46
  • Par

et dire que G. Attal était "invité" de A L'AIR LIBRE ..... !

Le fond de l'air est rance, ouvrons les fenêtres ? wink

À l'air libre - Mediapart @_alairlibre 8 mars  ...Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal devait être notre invité ce lundi, il a finalement décliné, voici en tout cas ce que les jeunes que nous avons rencontrés avaient à lui dire...  https://twitter.com/_alairlibre/status/1368986688228364302

 

 

Tout ce que nous mettons aujourd'hui sous les mots "études", "étuduiants" etc etc n'appartient absolument pas ni aux étudiants ni au régime. Ce "face à face" est une imposture du régime.

Les mots "études", "étudiants" relèvent du Bien commun et de la Communauté. Pourquoi étudier, où, comment, etc etc relève d'une délibération, ici confisquée, de la Communauté, relativement aux tâches nécessaires.

Je me permets par ailleurs de souligner une lacune très grave aujourd'hui dans l'éducation: rien ne prépare, sauf la répétition névrotique de la maltraitance, un enfant à accompagner plus tard ses propres enfants pour qu'ils soit heureux dans une Communauté en bonne santé morale, psychique, matérielle, politique etc etc. Aucun "parent" n'a aucune idée aujourd'hui sur les besoins d'un enfant.

Mère me disait qu'être parent c'est casse tête parce qu'il faut jongler en permanence entre la souplesse de vie et les recadrages protecteurs .

Je dirais qu'une enfant aujourd'hui a besoin avant tout d'en rester un et ne pas se retrouver adultifié précocement. Que c'est normal de le metttre à l'écard des atrocités quotidiennes télévisuelles, à l'écard des mobiles, réseaux sociaux. Que c'est plus normal de lui faire découvrir pas à pas la vie et qu'il acquiert par étape ensuite la capacité de faire des choix de les assumer mais aussi d'en mesurer les bienfaits et les périls. Qu'on le laisse hors des considérations qui ne sont pas les siennes .

Ce pain au chocolat sur la table basse me fait envie. Mmmmiam.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous