Fin de la grève de la faim contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes

Les cinq grévistes de la faim contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ont cessé leur mouvement mardi 8 mai en fin d’après-midi, après avoir obtenu un accord sur la non expulsion des agriculteurs et des habitants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les cinq grévistes de la faim contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ont cessé leur mouvement mardi 8 mai en fin d’après-midi, après avoir obtenu un accord politique avec les représentants de Nantes métropole, ainsi que du conseil général et du conseil régional de Loire-Atlantique, les trois collectivités locales concernées par le projet. Ce deal intervient alors que Jean-Marc Ayrault, le député-maire de Nantes, est l'un des plus sérieux candidats à la prise de Matignon. Or, difficile d'imaginer qu'il puisse prendre la tête du gouvernement sans avoir au préalable réglé le conflit soulevé par le deuxième aéroport nantais.