Au PS, François Hollande comble «le vide»

Par

À la tête d’un PS en ruine et isolé au sein du parti, le nouveau premier secrétaire, Olivier Faure, peine à engager la « renaissance » promise. Résultat, les fantômes du passé rôdent et, d’abord, celui de François Hollande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq cents personnes venues passer leur jeudi soir en compagnie de François Hollande. Il y a un mois, nul n’aurait parié sur le retour de ce président tombé dans l’oubli avant même d’avoir fini son mandat à l’Élysée. Mais en cette estivale fin d’après-midi, la Maison de la Chimie, rue Saint-Dominique à Paris, est pleine à craquer.