La tension retombe à Nantes après quatre nuits de violences

Par
Dix-huit voitures ont été incendiées dans l'agglomération de Nantes dans la nuit de samedi à dimanche, marquant, selon les autorités, une baisse des tensions après quatre nuits consécutives de violences urbaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Dix-huit voitures ont été incendiées dans l'agglomération de Nantes dans la nuit de samedi à dimanche, marquant, selon les autorités, une baisse des tensions après quatre nuits consécutives de violences urbaines.