L'essence augmente, l'idée d'un blocage des prix revient

Par

C'était l'une des promesses de campagne de François Hollande, mise en sourdine avec la baisse des prix en juin. La hausse constatée ces derniers jours relance le débat: à partir de quel seuil?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, a déclaré lundi dans un communiqué qu'il n'excluait « aucune possibilité d'action, notamment un blocage temporaire des prix tel que proposé durant la campagne présidentielle ». Une réponse aux récentes hausses du prix à la pompe, revenus la semaine dernière à leur niveau de l'élection présidentielle. Il s'est également dit « extrêmement attentif à l'évolution quotidienne » des cours.