Mélenchon n'est pas un "ennemi" aux yeux de Macron

Par
Emmanuel Macron a récusé l'idée selon laquelle Jean-Luc Mélenchon serait son "ennemi" en dépit des "confrontations politiques" entre les deux hommes, qui se sont brièvement rencontrés dans la nuit de vendredi à samedi en marge d'un bain de foule du chef de l'Etat à Marseille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a récusé l'idée selon laquelle Jean-Luc Mélenchon serait son "ennemi" en dépit des "confrontations politiques" entre les deux hommes, qui se sont brièvement rencontrés dans la nuit de vendredi à samedi en marge d'un bain de foule du chef de l'Etat à Marseille.