Le sarkozysme est-il soluble dans le doute?

Par et

Quand le président de la République est occupé à survoler la France (voyage en Moselle, jeudi 8 octobre), c'est Claude Guéant qui doit rassurer un Premier ministre en plein doute, des ministres d'ouverture en crise, des amis fragilisés, des députés en voie de rébellion, des poids lourds de la majorité en flagrant délit de tentative sécession et une opinion publique qui perd confiance. Gros travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président de la République occupé à sillonner le monde (ONU, G-20, Kazakhstan) ou à survoler la France (voyage en Moselle, jeudi 8 octobre), c'est donc à Claude Guéant que revient, de nouveau, le devoir de rassurer un Premier ministre en plein doute, des ministres en crise existentielle, des députés en voie de rébellion, des poids lourds de la majorité en flagrant délit de tentative de sécession et une opinion publique qui perd confiance. Gros travail. Même si le secrétaire général de l'Elysée en a vu d'autres au début du quinquennat. Cette fois pourtant, la proximité d'élections régionales périlleuses et l'attente d'une sortie de crise régulièrement démentie par les chiffres au chômage rendent la tâche particulièrement délicate.