Mediapart face à Dassault: « Le journalisme n’est pas un délit »

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

1 commentaire sélectionné par Mediapart

Tous les commentaires

La "vraie démocratie", nous en sommes loin. Très loin.

Non Mediapart n'est pas un journal fasciste. Tant s'en faut. S'il l'était, je n'aurai pas hésité un seul moment à le dire. J'ai un franc parler que personne ne peut réprimer. Mais il y a au moins un élément dans l'équipe de ce journal qui paraît bien douteux dans ses positions Tant il est insultant envers le lectorat de Mediapart. Et ça c'est inacceptable 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Juste une chose, Madame, M.Perraud efface des commentaires émanant d'une personne académiquement beaucoup plus diplômée que lui et qui plus est connaît beaucoup mieux que lui certains sujets relatifs au monde arabe.

Il ne s'agit pas de commentaires "cons " , ni d' insultes ni de lubies personnelles surtout quand il s'agit de sujets graves . Il est question d'informations de grande importance qu' il veut censurer parce qu'elles ne vont pas dans son sens.

Madame, je suis docteur et ce n'est certainement pas Monsieur Perraud qui va m'apprendre la langue arabe et la culture arabe.

Bonne soirée 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

   Au-delà du déballage littéraire pompeux et grandiloquent, la question juridique qui se pose est de savoir si une preuve obtenue illégalement peut être utilisée pour poursuivre quelqu'un en justice ?

   La réponse est non. La preuve ainsi obtenue ne peut être validée. Les enregistrements effectués sur la personne de Serge Dassault sont illégaux . 

  Il faut arrêter la mascarade. Personne n'est au-dessus des Lois. Personne.

Il semble que Serge Dassault suscite une vocation de harki...

  Harki ? Si seulement vous saviez ! Pour votre info, je suis né bien après l'indépendance du Maroc. Mon père et mon grand père, que Dieu ait leur âme, eux, ont longuement goûté au Coran Électrique ( la gégène ) pour avoir  refusé la soumission et  l'impérialisme...

  Si dire qu'une preuve obtenue illégalement   n'a aucune valeur juridique fait de vous un harki, bah c'est comme si vous disiez que tous les juristes sont des harkis . 

  Je ne défends pas les marchands d'armes. Je ne défends pas  non plus les opportunistes qui se font du pognon sur les malheurs des autres.

Nb:Merci de m'avoir consacré votre premier commentaire sur Mediapart, Monsieur le Troll.

et alors ? vous voulez transmettre quoi ? soyez plus clair et allez au but

Monsieur,

Je regrette mais vous vous trompez sur ce point.

Une preuve obtenue illégalement peut bien être utilisée pour instruire une instruction pénale, dans le cas où elle révèle la vérité d'une action criminelle (voir la jurisprudence américaine actuelle, suite à Watergate qui a conduit à la destitution de Nixon, ou la jurisprudence en Grande-Bretagne). L'article en fait mention.

D'ailleurs les enregistrements dans l'affaire Bettencourt, pourtant obtenus illégalement par le majordome, ont été jugés recevables par la justice et ont été versés au dossier d'accusation.

Les lanceurs d'alerte et le journalisme d'investigation sont là justement pour faire éclater la vérité, même s'il faut employer des méthodes "illégales". Dénoncer un crime et en apporter les preuves participent aussi à la démocratie.

Personne en principe n'est au-dessus des lois, c'est vrai, mais n'oublions pas que depuis des décennies, la classe politique française s'est crue justement au-dessus d'elles, et il est temps maintenant qu'ils en payent le prix.

Par ailleurs,  si les lois sont faites pour simplement protéger les puissants, on peut même avancer qu''un citoyen, un média, un lanceur d'alerte, ont le devoir de les dénoncer.

Les choses ne sont jamais si simples.

Vous lui en demandez beaucoup.

Je crois qu'on ne vous mettra pas d'accord. Allez, il y a plus grave quand même ...

Personne n'est au-dessus des lois  : C'est cela la vraie démocratie, dites-vous, mais cela a peu de rapport.

Et si les lois et leur application sont anti-démocratiques ??

Désolée, mais même si vous n'êtes pas d'accord avec Barbouch (moi non plus d'ailleurs) vous n'avez aucun droit de l'insulter (connement en plus) et d'insulter par la même occasion les Harkis.

C'est du racisme ...

Je crois que ma façon d'insulter était plus perverse que conne, mais ce commentateur qui se hausse du col – si connement, lui, pour le coup (« je suis docteur » : ça ne devrait pas l'empêcher d'aller voir un médecin !) –, qui envahit ce fil de sa rancœur complexée à l'égard de l'auteur de l'article, qui en arrive, dans son opposition stérile, à devenir symboliquement le supplétif (vous avez raison, ne racialisons pas les choses) de cette horreur de Serge Dassault, qui ose se réclamer du droit alors que Me Mignard et Tordjman lui infligent une leçon définitive sur la question dans une p. 2 qu'il n'a pas lue, ce commentateur, donc, tend des verges pour se faire fouetter. La sagesse et la dignité auraient été de ne pas s'en saisir, ou en tout cas de ne pas se laisser aspirer par sa médiocrité retorse ; au point d'entamer avec lui le même rapport de rivalité mimétique lamentable que celui qu'il a noué avec le journaliste aux basques duquel il s'accroche.

J'en conviens et je vous remercie de le rappeler avec force. J'en profite pour vous féliciter pour votre contribution, ci-dessous, portant admirablement le fer sur le terrain juridique, où ce malheureux docteur Barbouch avait cru pouvoir s'aventurer...

Oh Antoine Perraud, vu ! Ton déguisement est grotesque. Mais alors tes propos, comme d'hab, d'un gracieux...

Oui, y a que Perraud pour enquiller   – , , («  » :  !) –, dans une même phrase et avec des mots à l'intérieur...

hi hi hi Mdrrrr

Oui, c'est vrai, j'ai lu les "commentaires" que vous avez échangés à propos de son article sur Adonis...  Il y a eu sûrement une part d'entêtement de la part d'Antoine Perraud...

C'est quand même dommage que vous n'ayez pas réussi à vous entendre car, après tout, ce sont sur des faits que vous parliez.

Je pense qu'il ne faut pas tout condamner à cause d'un seul article...

 

Ce sketch de Guy Bedos, on dirait qu ´ il a été spécialement écrit pour vous décrire :http://youtu.be/t5ELxWMl8oo

 

Je me disais que le journaleux payé misérablement à la pige comme un vulgaire mercenaire de la plume devait peut-être prendre des cachets pour ne pas oser me répondre. Mais non ! Le bougre a cru trouver l'astuce en créant au pied levé des alter-ego pour lui servir d'hommes de main virtuels, singeant inconsciemment Dassault et ses sbires qu'il ne peut d'ailleurs atteindre faute d'abord de pognon, mais aussi de cervelle, surtout de cervelle.. Il s'est créé des clones en bon troll imbécile et lâche qu'il est pour verser encore dans l'insulte prenant le risque d'être convoqué encore une fois ( il a l'habitude) à la prestigieuse 17 ème Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris pour injure publique à l'endroit d'un simple abonné qui lui file des sueurs froides . Et il l'admet le plouc : ( si je l'insulte de cette façon ..)!

Si seulement l'avorton dégénéré pouvait nous épargner ses pets lexicaux à la noix, ses crétineries d'attardé mental et ses borborygmes aux puanteurs fascistes et néo-nazis par trop nauséabondes (" harki" par-ci, "ne racialisons pas les choses" par-là...), cela nous feraient bien des vacances. Que le plumitif de service sache qu'on est là entre gens de bonnes familles, courtois et bien élevés. Et que s'il ne supporte pas les critiques objectives et le débat contradictoire du fait d'un amas de traumatismes chopé dans la foulée à l'occasion d'une enfance malheureuse dont lui seul connaît les secrets, qu'il aille déféquer ailleurs ses frustrations et ses complexes de supériorité d'ancien colon.

Pour revenir au sujet de l'article, présenté sous la forme d'une vulgaire dissertation d'arrêt digne d'un devoir maladroit d'étudiant de première année de droit, ce qui a retenu le plus mon attention au-delà des ratiocinations habituelles sur le rôle de la presse en opposition flagrante au respect de la vie privé ( documents sonores enregistrés de façon tout à fait illégale par on ne sait quels tiers qu'on veut faire passer pour preuve recevable, ouvrant la porte à toutes les fenêtres pour une presse en quête avant tout de pouvoir et d'argent, un peu comme l'univers où évoluent les personnages de "Bel-Ami" de Maupassant ), c'est l'image brossée par l'auteur de l'article du patron de Mediapart en train de supplier ( oui j'ai bien lu "supplier" ! Je croyais un moment que j'avais des hallucinations visuelles ), en bien mauvaise posture, le juge: « Je vous supplie de mettre un coup d’arrêt à cette dérive », conclut le président de Mediapart"

Quand on est sûr de son fait, quand on est dans son droit, quand on a des convictions, on ne supplie pas. On reste digne et on garde la tête haute. Une telle attitude augure mal de la suite à donner à cette affaire .

Je suis d'accord avec vous Rachid, pour le coup de la supplique de Plenel à la justice : ça la fout vraiment mal. Bon en même temps il faut bien être conscient que tout ceci est du CINEMA.

Concernant Philippe Antoine, là c'est du lourd, voire du lourdingue. Nous, vieux abonnés, on connaît l'énergumène, et comme on est de gauche, donc humaniste, on supporte avec une pointe de pitié fataliste les écarts de ce mauvais génie.

Cela dit, il semble bien qu'ici Philippe Antoine ait dérapé. Sérieusement. Qualifier au cours d'une discussion et pour tout argument un adversaire arabe de harki est une faute morale immense qui, en outre et à mon humble avis, révèle s'il en était besoin le caractère profondément et intimement turpide du personnage. Nul besoin pour le bien connaître d'aller forer son âme, selon ce mot qu'il affectionne tant, son écriture seule suffit à le trahir.

C'est triste. C'est toujours triste la rencontre avec un salopard. Quand on est humaniste. On ne peut se résoudre à y croire. Et pourtant...

PS : bien plus tristes encore ceux qui par crainte de représailles ne lui disent pas son fait et ses amis, aveugles et muets !

Vous êtes incompréhensible : vous ne savez pas où vous habitez, vous ne savez pas à qui vous vous adressez, vous ne savez pas qui vous êtes, vous ne savez pas qui je suis. Mais vous vous proclamez « docteur ». Et vous délirez du haut de ce titre, sans doute usurpé à coups de copier-coller (les thèses de complaisance pullulent de nos jours, sous la direction d'universitaires incompétents, débordés, voire corrompus...).

Vous agressez Edwy Plenel à la manière d'un Jean-Michel Aphatie du commentaire participatif. Vous êtes le dindon courroucé d'une farce qui vous dépasse. Vous êtes nul, mais personne ne pourra jamais dire que vous n'êtes pas venu ! Votre devise : j'enrage donc je suis. Mais vous n'y êtes pour personne ! Alors vous vous persuadez de hurler à la face du monde. Le résultat est là. Calamiteux.

J'ai découvert, grâce à vous et à d'autres, qu'à Mediapart, il est préférable de lire les articles sans farfouiller dans les fils associés, pleins de bruits et de fureurs, de folies et d'erreurs. Je me suis abonné pour le meilleur et pour le pire, mais je n'imaginais pas une telle division des tâches, binaire, caricaturale. Les commentaires  non modérés de Mediapart donnent envie d'en revenir aux bons vieux journaux imprimés, où le courrier des lecteurs, sévèrement encadré, filtre les minables excités pour ne laisser la parole qu'aux contributeurs convenables. On y trouve un peu la paix des cimetières, mais c'est finalement moins pénible que l'asile de fous dont vous êtes assurément l'un des représentants les plus fondus !

En vous souhaitant de passer un jour à l'Est, puisque vous êtes à l'Ouest...

Vous savez, Arpège, je pense que certains lecteurs ont peur d´être déréférencés s'ils venaient à répondre à l'insolent qui les inonde d'insultes dès qu'il se sent  à court d'arguments. Je dois avouer que c'est la première fois de ma vie que je vois un soi-disant journaliste injurier son lectorat. 

Mais alors que fait sa Direction ? Pourquoi le laisse elle-t-elle continuer impunément  ? Qu'en pensent ses collègues ? Il y a un moment, journaliste ou pas, il faut sévir..

 

.

08/10/2013, 19:32 | Par Rachid Barbouch en réponse au commentaire de jcn84 le 08/10/2013 à 18:40

Lire ce commentaire

Commentaire de Barbouch déplié pour m'éviter de répondre à un commentaire invisible :

 

En effet, personne n'est au dessus des lois.

Voilà pourquoi le procès que Dassault intente à Mediapart a lieu. C'est la démocratie.

La démocratie, c'est aussi que Mediapart puisse se défendre.

C'est ce que fait ce site.

Ce commentaire de Barbouch est donc totalement hors-sujet.

PS - Je ne suis pas certain qu'au Maroc, Mediapart aurait la possibilité de se défendre si par exemple, il avait mis en ligne un enregistrement prouvant des agissements délictueux d'un haut personnage.

Mais le Royaume du Maroc est-il un pays véritablement démocratique ?

Il est assez cocasse de voir Barbouch, indéfectible zélote du royaune chérifien en donneur de leçons de démocratie.

 

 

 

C ´est plutôt vous qui avez l'air d'être tout droit sorti d'un asile psychiatrique . Vous nous faites une méchante rechute ? Je vous recommanderais bien volontiers et à peu de frais quelques confrères pour s'occuper de votre cas qui paraît bien désespérant, à bien des égards...

  Il est une maxime au Maroc qui dit : " Quand la poule pond ses œufs, le coq à mal au cu.." En troll anonyme et imbécile que vous êtes, c'est du taillé sur mesure pour vous.

Sachez juste que si je me suis senti obligé de décliner mon petit titre à une lectrice (bien courtoise du reste)c'est parce qu´elle croyait peut-être ( je peux me tromper sur son compte) que je sortais d'une des cités malfamées de banlieue. C'était juste pour effacer un début de préjugé, du reste légitime. Je n'ai eu aucune intention de me la péter. Tant s'en faut.

Alors que diriez-vous  de votre clone, votre alter ego, de journaleux qui s'affiche à longueur d'année fièrement avec son CV misérable sur la  vitrine de Mediapart:

"Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ: deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation «Journalistes en Europe», préparation à l’agrégation d’histoire."

Un Dess de correspondant de presse et une préparation à l'agrégation qu'il a certainement eu du mal à décrocher, ce qui ne serait guère surprenant !

Sachez juste cher petit facho développant un  complexe face au petit arabe que votre serviteur est passé par les plus prestigieuses universités américaines qui comptaient dans leur corps professoral plusieurs Prix Nobel. Je sais ça va vous filer encore plus de complexes (rires aux éclats).

J'ai un immense respect pour M.Plenel. Mais je trouve par contre son attitude trop mesquine face aux juges. Pourquoi supplier? Pourquoi supplier, bon sang ? Il ne manquait plus qu'il pleure la relax comme un vulgaire pickpocket pris la main dans le sac ..

Quand on est un Directeur de Journal, on se doit de  rester digne et intraitable, même face à un juge. J'ai vu des Hommes aller au peloton d'exécution la tête haute et avec le sourire. Alors, un peu de courage et de caractère .

Salut petit clone minable doublé de facho.

J'avais la faiblesse de m'intéresser au Nobel de littérature, mais voici qu'on m'alerte sur les proportions que prend ce déroulé. Que faire ? Au choix :

1° En prendre un pour taper sur l'autre.
2° Se tirebouchonner.
3° Tourner des talons pour lire Alice Munro.

C'est parce que vous connaissez mal le pays chérifien,cher Joël. Renseignez-vous pour plus d'infos auprès de la fille d'un très grand ministre marocain conseiller du Roi et habitué de la Cour royale laquelle fille travaille comme correspondante pour Mediapart. Elle est sympa.

Là bas, au pays, un Antoine Perraud méprisant et insultant les lecteurs , c'est même pas en rêve ...

Ici on est en démocratie. La preuve ? Mes commentaires ont toutes les chances d'être censurés.

Et quand un média fait dans la diffamation, c'est direct la 17 ème Chambre du TGI de Paris.

Un journaliste est comme n'importe quel justiciable. Quand il enfreint les Lois, il est jugé. Point barre.

 

C'est un peu facile de jouer la Conscience sur son Empyrée (le Nobel de littérature, on pouvait difficilement trouver plus impressionnant !), pour ensuite consentir à rejoindre la plèbe, faisant mine de départager les roturiers en les mettant sur le même plan (« en prendre un pour taper sur l'autre »), refusant ainsi de « juger au fond », comme il est écrit dans le compte-rendu de l'audience à la 17ème Chambre.

Vous mettez alors sur le même plan ce fou furieux de Rachid Barbouch et l'abonné que je suis, pris à parti, au cours de ce fil, dans une forme de bizutage inimaginable visant à chasser l'intru, de la part des tauliers du camp dont vous êtes tout de même le responsable, même si vous feignez, en cabotinant, d'échapper à vos responsabilités.

Mediapart, dans la coulisse des articles, c'est affligeant, violent, pervers et complètement pété !

Puis-je me permettre de vous engager à écrire XVIIe plutôt que 17ème Chambre et intrus de préférence à intru ?

La véritable distinction, c'est de savoir distinguer l'essentiel de l'accessoire et non pas d'infliger de petites corrections comme à la parade !!!

  Pour avoir frayé avec la racaille assadienne, Adonis ne mérite pas le Prix Nobel de littérature qui est  un Prix plus politique que littéraire.

  S'il y avait un poète arabe qui aurait mérité un Prix Nobel, c'est bien Mahmoud Darwich, le plus grand poète arabe de ces dernières décennies. Son problème est qu'il n'était pas sioniste. Bien au contraire. 

   Allez, c'est qui votre prochain favori : Sansal ? Celui-ci a toutes les chances de son côté  pour le décrocher : arabophobe, anti-palestinien, sioniste et qui a en plus toutes vos faveurs..

Un moraliste est né.

Un apprenti dompteur est mort !!!

Mais enfin planquez-vous, docteur Barbouch, vous allez prendre une balle perdue à force de traîner dans les parages en récitant votre mantra anti-Adonis !!!

Déroulé cacophoniquissime. On ferme ?

Roturiers ? Waaô, Mossieu est un Noble à défaut d'être un Nobel de la connerie ?

Vous m'insultez et après quand je vous réplique,vous allez vous poser en victime ( heureusement que le déroulé des commentaires est là pour le prouver !). C'est bien ce que je pensais: un lâche en cache toujours un autre.

Triple buse : les roturiers sont vous et moi mis dans le même sac par Sa Majesté Perrault !!! Vous ne savez pas lire ??? Alors tout s'explique...

Peur d'être déréférencés ? Non, je ne pense pas. La raison est autre.

Que font sa direction, ses collègues ? Ils sont sous le charme. Voyez la tournure que vient de prendre un peu plus bas votre discussion à 2 et demi : c'est de la haute voltige. Chapeau bas. Le mec est cinglé mais avec talent. Vous finirez par l'aimer, vous aussi.

Non, le plus étrange, c'est que vous ayez, vous et lui, réussi à vous froisser à propos d'un sujet (la Syrie) sur lequel vous êtes fondamentalement d'accord. Là, c'est fort...

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Menace de mort ? J´en tremble.. Je vais me planquer à Beirut puis à Paris au pied de la Tour Eiffel. 

On n'a pas sonné le Martin-péteur et voilà pourtant qu'il radine avec ses coconneries habituelles. Vivement que son abo prenne fin, on risquerait de le voir bientôt arpenter fébrilement les fils de commentaires à coup de miche nique couille suce moi l'andouille !

De quoi faire tache pour la réputation des techniciens en physique nucléaire...

Ne Parlez que pour vous. Je ne vous ai pas mandaté, je suis fou mais pas à ce point-là.

C'est pas nouveau, cette manie de se jouer avec la justice

Général Moreau contre Bonaparte ... déjà le corse dans le sang

Heureusement que le CR d'Antoine Perraud transcende les propos de Maître Veil, cela donne l'impression que l'avocat a été très bon...

Si on relit ses propos exacts, finalement, la défense de son client a très peu de consistance.

Cet avocat n'a pas de talent, c'est juste le fils à sa maman (une grande dame qui devrait en avoir honte) qui a donc de réseaux et en joue pour défendre des gens qui sont la honte de ce pays (Cahuzac le ministre très malhonnête et très menteur, et Dassault le marchand de morts et acheteur de voix)

Permettez-moi de vous trouver outrancier, injuste et inutilement blessant.

Cordialement,

AP

Là, les insultes (envers des hommes publiques) sont méritées. C'est très différent de ce que vous faites parfois ! Allez, écrivez nous encore plus d'articles drôles et parfois brillants plutôt que de gaspiller votre temps avec vos sarcasmes. Bien cordialement, BT

Vous me permettrez peut-être, nonobstant ce rôle de garde-barrière experte que vous vous arrogez et pour lequel je voue le plus grand respect, de procéder à une distinction fondamentale à mes yeux : injurier un homme politique (et non public, nuance) est parfois mérité sinon nécessaire. En revanche, injurier un avocat, c'est dénier le droit de se défendre, c'est prétendre réduire au silence le contradictoire, c'est ternir la démocratie.

Vous n'êtes pas obligée de partager ce point de vue, bien sûr, mais j'ose le rappeler au risque de subir votre foudre trismégiste...

Bien à vous cordialement et merci pour vos trop bonnes paroles – roses entourées d'épines – à mon endroit.

AP

Je ne suis pas totalement d'accord avec votre point de vue que je nuancerais si j'en avais le temps que je pourrais probablement trouver si je le voulais vraiment, mais il en faut bien plus pour attirer ma foudre (grande ou petite, trismégiste étant un beau mot que vous m'avez fait découvrir mais qui reste trismégistement exagéré). Les plus belles roses parfumées sont celles qui poussent dans de vrais jardins et elles ont toujours des épines...

c'est vrai que quand on voit la liste des malfrats qu'il a défendu, ça impressionne !

Tout criminel a droit à un avocat. Cela ne veut pas dire que l'avocat partage et accepte les faits dont on accuse son client. S'il ne le faisait cela serait contraire à sa déontologie et au serment qu'il a prêté.

C'est vrai. Ma réaction a été un peu trop vive...

Simone Veil est de droite et n'est pas dieu, loin de là, l'homme est plein de paradoxes, paradoxes assez étranges, ou pas d'ailleurs, chez certaines personnes...

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

je souhaite une reponse de MEDIAPART MERCI

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 08/10/2013 19:18
  • Par

C'est drôle : je me fous éperdument de toutes ces histoires. Tout au plus les considéré-je comme de la très basse politique. De la politique de comptoir.

Allez, un petit rouge pour tout le monde !

Ce ne sont pas des "histoires", ici c'est la liberté de la presse qui est en jeu.

Merci pour le rire :-))

A la santé des malfrats ? Ben tiens ... Sors de ce corps, Serge Dassault !

J'ajoute : liberté de la presse mais lectorat au pas de l'oie sinon bâillonné. C'est du joli...

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

lol

C'est surtout qu'il n'y a pas grand monde pour lire les articles en fait. Tiens par exemple, combien de personnes ont visionné la vidéo (avec Arfi) qui trône dans cet article, article publié hier si je ne m'abuse ? Eh bien je vais te le dire : exactement 868 (dont moi pour la cause). Autant dire peanuts. Bien sûr tous les lecteurs d'un article donné ne visionnent pas les vidéos, mais cela donne quand même une idée.

Autre exemple just for a smile. Lors de la retransmission en direct et en streaming de la soirée de soutien au peuple grec (au moment où la télé grecque avait été fermée) organisée par Mediapart au Chatelet, j'étais devant mon écran et je voyais s'afficher en bas le nombre de spectateurs en temps réel : un peu moins de 3000, quand tout à coup Plenel annonce, fier comme Artaban : on me signale que vous êtes actuellement plus de 30 000 à suivre cette soirée en streaming...

Lol, que veux-tu que je te dise. Alors quand Toinou rapporte le chiffre de plus de 80 000 abonnés, on est en droit de sourire. Et même de ne surtout pas se poser de questions. Après tout, franchement, est-ce que ça (je veux dire : Mediapart) change ou peut changer la marche du monde ? Non. En tout cas pas le mien.

Allez, bon app'

Le problème , c'est que la déclaration de 1793 n'est qu'un texte historique ! Et que seule la déclaration de 1789 fait partie du bloc constitutionnel ! Meme si on peut etre d'accord avec l'article 35 !!

La France a aussi ratifié les droits de l'homme universels.

Il manque des "s" à sénateurs démissions". Le sénat entier est complice dans cette affaire où il y a mort d'homme, il faudra leur rappeler le moment venu et s'en servir pour supprimer cette "charge démocratique" qui joue son clan contre le pays. Par quoi leur protection d'un des leurs, richissime et donateur généreux, est-elle motivée? Et pourquoi protéger un collègue quand on a confiance en lui et dans les institutions dont on fait partie?

 

+1

Moi c'est tout le sénat qu'il faudrait supprimer , cela fera des économies à l'état cad à nous contribuables (surtout quand on voit leur train de vie comparé à mon voisin smicard) !sénat sorte de cimetière doré des éléphants http://tempsreel.nouvelobs.com/opinions/20081002.OBS3813/le-senat-anachronique-cimetiere-des-elephants-de-la-politique.html

Il pourrait les refuser...mais quand on aime l'argent, on accepte tout!

L'oligarchie financière considère qu'elle a le droit de tout faire, y compris  de piétiner les règles de droit de la République. S. Dassault fait partie de cette oligarchie suffisante et prédatrice. Reste à savoir si la justice va s'inspirer du droit ou se soumettre au bon vouloir d'un membre de cette oligarchie. Si c'est le cas la république est finie et les français devront réagir en conséquence.

  • Nouveau
  • 08/10/2013 20:15
  • Par

Du goudron et des plumes

Il ne manque pas d'air, le beau Serge. Faites ce que je dis, surtout pas ce que je fais, telle pourrait être sa devise. Espérons que la Justice sera à la hauteur... on ne badine pas avec la liberté de la presse, il faut que ce monsieur l'apprenne à ses dépens.

Avant qu'il ne soit inquiété par autre chose que des gros titres sur des journaux qui ne sont ni des vassaux ni de droite, (il reste pas beaucoup de monde) et ben il peut dormir tranquille, Pèpère:
c'est à dire que ses collègues sénateurs se sont pas exactement bousculé au portillon pour discuter de son immunité parlementaire.
Douce Fraaaaanceeeu...

Je repose cette question : Y-a-il un enquête sur la généralisation de la méthode Dassault pour acheter des voix.

Car il me semble que cela expliquerait les valises de liquide, les voyages en Afriques, les marchés truqués, l'argent de certaines ONG, etc ... et surtout des résultats d'élection surprenants. Pour y parvenir, il faut de l'abstention (moins de voix à acheter).

L'UMP veut nous coller de la vidéo-surveillance partout mais quand il s'agit d'un enregistrement audio , rien ne va plus ?  Le son sans l'image, peu importe les délits révélés, cela ne compte plus ?

C'est une des nombreuses contradictions de ces chevaliers blancs de la "liberté", qu'ils savent parfaitement  défendre quand il s'agit de celle de travailler le dimanche !

C'est ce qui va les PERDRE : ils n'ont même plus aucune LOGIQUE! (foi de mathématicienne qui s'ignore Sourire)

Qui est ce monsieur Antoine ? Il mérite toute mon admiration... Le pauvre, il a l'air si fatigué... mais p. il a bien parlé!!!!

pascal julien (verts), connaissais pas non plus ce monsieur, ni cette séquence vidéo prise lors d'un conseil municipal de paris (2010, selon la note accompagnant la video). Excellent !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Génial! Les politiques sont tellement habitués à se laisser bercer par la langue de bois, que lorsqu'enfin un orateur parle avec sincérité, fougue et surtout vérité, ils appellent ça du cirque! On suspend la séance, on va se remettre de ses émotions et revenir ronronner....

Excellent cette video, tout a fait jubilatoire !

OH QUE NON, LE JOURNALISME N'EST PAS UN DELIT, C'EST UNE NECESSITE!

  • Nouveau
  • 08/10/2013 21:42
  • Par

La décision sera importante . Souhaitons pour la Justice et pour notre pays qu'elle aille dans le bon sens.:la liberté de la presse et le droit d'informer.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Perso, je trouve scandaleux qu'on ait même le droit de gaspiller le temps de la justice avec ce genre de procès... Si la décision tombre pas dans le bon sens le 18 octobre, j'espère que Médiapart organisera une manifestation, des actions avec ses lecteurs jusqu'à obtenir gain de cause. La "démocratie" de nos jours exige de déscendre dans la rue car les institutions et les hommes et femmes à leurs têtes sont très largement corrompus.

Entre tant de pointes délectables ("Serge Dassault, en dépit des disgrâces dont l’accable une presse qu’il ne possède point encore"...), Antoine Perraud oublie, je crois, de rappeler aux lecteurs de Mediapart que Jean Veil n'est autre que l'avocat de Jérome Cahuzac (c'est presque trop beau pour le croire) !

En outre, Maître Veil est abonné à Mediapart (par nécessité professionnelle : cela lui de permet de s'informer sur une bonne partie de sa clientèle...), et l'on ne peut que conseiller aux lecteurs qui ont du bon temps à perdre de lire ou relire son interviouve du 19 décembre 2010 dans Mediapart, où il expliquait, au nom de la séparation des pouvoirs, et à propos de l'affaire Bettencourt, que les hommes politiques ne devraient pas témoigner devant les juges. Il était témérairement intervenu parmi les commentaires de l'article, pour tenter de répondre à des abonnés qui avaient bien du mal à suivre ses arguties.

...et la magie opère ! Clin d'œil

Une séparation des pouvoirs à la Gérard Majax : ce qui apparait dans une main disparait dans l'autre !

  • Nouveau
  • 08/10/2013 23:46
  • Par

Vite un lien sur les enregistrements avant leur retrait ! Pour nos mémoires tellement sollicitées ! Car il en faut pour se souvenir des turpitudes de ces quelques années d'infamie et celles qui viennent !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Etrange, pour une fois mon commentaire a disparu....

Il y a un non sens. Quelle différence entre un témoignage oral et un témoignage numérique dans une sphère dite privée ? De plus, sans ce genre de témoignage relayé par la presse, les "présumés innocents" pourraient continuer à magouiller dans l'ombre. La mise en lumière hors sphère privée de méfaits sur des intérêts publiques est un bien pour une démocratie. Ce genre de censure serait immédiatement décriée aux USA par tout les médias

Pétition :

Levez l'immunité parlementaire de Serge Dassault (Anticor)

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/levez-l-immunit%C3%A9-parlementaire-de-serge-dassault

Il faudrait aussi une pétition pour demande une loi genre : "Le temps entre l'acte délictueux semblant avoir été commis sous mandat d'un élu protégé par une immunité et la possibilité enfin de le faire passer devant la justice sera déduit de la date du présumé délit. Ceci afin d'éviter des recours amenant la justice à ne plus pouvoir rendre un jugement à la personne concernée pour cause de prescription"

Bon bien sur, en plus clair et explicite ^^. Mais il est anormal dans une démocratie qu'un élu puisse faire valoir la prescription alors qu'il était "intouchable"

  • Nouveau
  • 10/10/2013 00:54
  • Par

j'espere que cet homme sera jugé rapidement car encore les preuves sont la, et en plus un elu de la republique.messieurs les juges faite votre job en suivant les lois et non le forcing des politiques. ex sarkosy et le reste a suivre

Flash-Back...

08/10/2013, 19:32 | Par Rachid Barbouch en réponse au commentaire de jcn84 le 08/10/2013 à 18:40

Lire ce commentaire

Commentaire de Barbouch déplié pour m'éviter de répondre à un commentaire invisible :

 

En effet, personne n'est au dessus des lois.

Voilà pourquoi le procès que Dassault intente à Mediapart a lieu. C'est la démocratie.

La démocratie, c'est aussi que Mediapart puisse se défendre.

C'est ce que fait ce site.

Ce commentaire de Barbouch est donc totalement hors-sujet.

PS - Je ne suis pas certain qu'au Maroc, Mediapart aurait la possibilité de se défendre si par exemple, il avait mis en ligne un enregistrement prouvant des agissements délictueux d'un haut personnage.

Mais le Royaume du Maroc est-il un pays véritablement démocratique ?

Il est assez cocasse de voir Barbouch, indéfectible zélote du royaune chérifien en donneur de leçons de démocratie.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale