Lutte contre les violences conjugales: «De l’urgence vitale… à moyens constants!»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au fond de la permanence de la députée LREM Alexandra Louis, dans le 13arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône), une petite femme aux longs cheveux bruns explose. « Nous avons des dizaines d’années de retard ! Il faut un programme de protection des témoins comme aux États-Unis. » Béatrice a été victime voilà sept ans de « coups de poing, de fer à repasser, de meubles ». « La police a fait un travail merveilleux, c’est le policier lui-même qui m’a emmenée à l’hôpital », salue-t-elle.