Garde à vue prolongée pour cinq suspects d'ultra-droite

Par
La garde à vue de cinq membres de la mouvance d'ultra-droite soupçonnés de préparer une action violente contre le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a été prolongée, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La garde à vue de cinq membres de la mouvance d'ultra-droite soupçonnés de préparer une action violente contre le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a été prolongée, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.