Lactalis se défend de nouveaux manquements sanitaires

Par
Le groupe Lactalis dément avoir mis en danger des nourrissons après des révélations du Parisien et de Marianne selon lesquelles il avait détecté dès 2008 la présence d'autres souches de salmonelles que celles ayant affecté plus de 200 bébés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le groupe Lactalis dément avoir mis en danger des nourrissons après des révélations du Parisien et de Marianne selon lesquelles il avait détecté dès 2008 la présence d'autres souches de salmonelles que celles ayant affecté plus de 200 bébés.