Le Charles-de-Gaulle regagne ses galons d’"usine à se battre"

Par
Le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui a repris ses essais techniques à la mer à la mi-septembre après un chantier de mise à niveau de 18 mois, est entré dans le vif de la préparation opérationnelle pour regagner ses galons d'"usine à se battre".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A BORD DU PORTE-AVIONS CHARLES-DE-GAULLE (Reuters) - Le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui a repris ses essais techniques à la mer à la mi-septembre après un chantier de mise à niveau de 18 mois, est entré dans le vif de la préparation opérationnelle pour regagner ses galons d'"usine à se battre".