Sarkozy admet qu’il «y aura un débat à ouvrir» au sein des Républicains

Par

« La question de la ligne politique des Républicains, ce n’est pas le moment », a affirmé l’ex-président de la République, avant d’ajouter : « Après, oui, il y aura un débat à ouvrir. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a reconnu, mardi 8 décembre lors d’une réunion à huis clos du groupe Les Républicains à l’Assemblée, qu’il « y aura un débat à ouvrir » sur la ligne idéologique du parti après le second tour des élections régionales, rapporte Le Monde.