A l’université Aix-Marseille, une professeure de droit compare l’islam à une MST

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Si ce n’est pas en cours avec mes professeurs que je me sens en sécurité, où puis-je me sentir en sécurité ? » Étudiante en première année du master droit des affaires à l’université Aix-Marseille (AMU), Asma* raconte avoir été tellement choquée par les propos de son enseignante qu’elle n’en a pas dormi de la nuit. « Il y a ces propos particulièrement graves et il y a aussi le contexte qui fait qu’en tant que musulmane, ce n’est pas toujours facile. »