Non-lieu pour le gendarme à l'origine de la mort de Rémi Fraisse

Par

Des juges d'instruction de Toulouse ont rendu un non-lieu dans l'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste tué le 26 octobre 2014 sur le site du barrage de Sivens (Tarn), dont la famille a décidé de faire appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des juges d'instruction de Toulouse ont rendu un non-lieu dans l'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste tué le 26 octobre 2014 sur le site du barrage de Sivens (Tarn), dont la famille a décidé de faire appel.