Bataille de juristes au procès Barbarin

Par Daphné Gastaldi, Mathieu Martiniere et Mathieu Périsse (We Report)
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Etonnant   !!!  

                         aucun commentaires  !!!

                                          alors  les INCOMPRIS  , et  les adeptes du  Raclement National  !

Pas inspirés  ou solidaires dt craintif  de  de  l'au del à  fastasmagorisue pervers  , paradis  de toutes les turpitudes   révélées  !!!!! 

Hoooooooooo   les  bouffeurs  de Justice  ..... vous êtes  où  ...? ..les pourfendeurs  de  l 'égalité  , les champion  de la Justice   de l 'équité  de l éthique  .......Hééééééééééé   ... vous êtes où  ????

Pas   inspirés  ,  craintif  les grandes geules ,  et les  passionarias  , pas inspités  par ce  sujet de souffrance .......?????

Hein   les  Matronnes  de   l 'égalité  et de la justice de classe  ....!!! 

               Vous  êtes  où   ????

?

Voici ce qui s'affichait sur mon écran à 12h03 ... 16 commentaires impossible à lire ni à commenter .

Page blanche sans commentaires © https://www.mediapart.fr/journal/france/090119/bataille-de-juristes-au-proces-barbarin/commentaires Page blanche sans commentaires © https://www.mediapart.fr/journal/france/090119/bataille-de-juristes-au-proces-barbarin/commentaires

Depuis , la page s'est remplie . Il faut être informaticien pour comprendre ce qui s'est passé . Hier déjà , après avoir fait 2 commentaires assez virulents sur deux autres articles , j'ai été subitement déconnecté de mon abonnement .

Entre 10:08 ( commentaire de Mac Carré ) et 12:37 ( commentaire de chaprico ) , il n'y a AUCUN commentaire qui se sont ajoutés et nous sommes au 17 ième commentaire à 12h37

A part moi-même qui ait écrit sur les 3 articles concernant cette affaire et François Queste qui en a écrit sur 2 , il n'y a JAMAIS les mêmes interlocuteurs ... la discussion est donc impossible !

Alors soit nous avons affaire à un robot qui commente soit ce sont des personnes différentes rémunérées pour laisser des commentaires . J'opte plutôt pour la solution du robot d'où la page blanche !

Démonstration :

https://www.mediapart.fr/journal/france/090119/proces-du-cardinal-barbarin-chacun-se-renvoie-la-balle/commentaires

24 commentaires

François Queste

christiane ducos

Rose Weisse

richardthevenon

itav

Zumbi

michel-lyon

Hécaton

Fraternitain

jean-marc joubert

BMP

patifr

lolo85

Brutus

 https://www.mediapart.fr/journal/france/070119/la-barre-le-cardinal-barbarin-campe-sur-ses-positions

67 commentaires

lebichon

François Queste

Graphisto

NASSO

itav

ALTEROPHILE

dominique denaux

Juliette BOUCHERY

Jip11¾

lucile chesnais

Chauvetcla

Varlien

Lilux

zeff

filipetxe

Andrea Fichot

laluce

serdan

henri chardon

abel64

Henri CYVOCT

Champignac

yves marie le berre

Sauve Béranger

daniel legrou

disleenisle

jk63

Mac Carré

BH

Geronimo Ramos

Charles-Hubert de Girondiac

 

https://www.mediapart.fr/journal/france/090119/bataille-de-juristes-au-proces-barbarin/commentaires

FOXTERRIER

Thierry Reboud

h2b

Frederic PELLETIER

Andrea Fichot

JLMFI

Francisco De Luca

Champignac

carmela

KAK

Patrick BROSSAULT

oc

Patrice 94

Mac Carré

chaprico

 

Thierry

je ne suis pas sur que les victimes n'aient pas obtenu ce qu'elles cherchaient....


- Savoir et ne pas dénoncer les pédophiles est un crime (ou le sera).

- La pédophilie fait des ravages car il existe beaucoup trop de lâches pour ne pas la dénoncer dans l’église, dans les institutions et dans les familles.

 

Maintenant nous savons, la justice sait, qu'allons nous faire ?

Laurent

 

Les hommes d'église ont fait depuis très longtemps ce qu'ils voulaient, ils se considèrent très au-dessus de la justice humaine que d'ailleurs ils ne reconnaissent pas. Il s'agit bien des Hommes d'église et non des femmes qui n'ont pas de poids dans cette institution . Des catholiques se sont permis de parler c'est un grand pas en avant, mais l'institution résiste et trouve des complices dans l'appareil d'état.
Les hommes d'église ont fait depuis très longtemps ce qu'ils voulaient, ils se considèrent très au-dessus de la justice humaine que d'ailleurs ils ne reconnaissent pas. Il s'agit bien des Hommes d'église et non des femmes qui n'ont pas de poids dans cette institution . Des catholiques se sont permis de parler c'est un grand pas en avant, mais l'institution résiste et trouve des complices dans l'appareil d'état.

Barbarin s'en sortira "les couilles propres" comme on dit en langage bistrotier.

Ces temps ci, il vaut mieux être curé que boxeur ou gilet jaune.... c'est la "démocratie" qui dirige la "justice" en France ....

Bonjour H2B,

Dans mon bistrot on dit "le cul propre", mais je pense que cela revient au même laughing.

Ceci dit, en tant que Cardinal (ce qui, dans la hiérarchie catholique n'est quand même pas rien), il devrait demander à ce que le tribunal qui le juge se déclare incompétent et que ce soit le droit canon qui s'applique. C'est emncore beaucoup plus lent (et moins risqué pour un prélat de l'Église) que la justice classique. De plus, il y a fort à parier que notre jésuite élyséen souscrirait aisément à cette juridiction encore moins transparente que la nôtre... Un peu d'indulgence, que diable ! tongue-out

Vous , vous avez manqué plusieurs épisodes en 1789 et les vingt ans qui ont précédé 1905 :)

Ceci dit, le droit canonique avait au XIIIeme siècle une visée hégémonique et voulait régenter tous les comportements et pas seulement ceux des ecclésiastiques .

La bulle super speculam du Pape Honorius en 1219 qui interdit l'étude du droit romain a l'Université de Paris en est l'exemple le plus topique .

Et les dispositions du droit canonique n'instauraient pas un régime de faveur envers les clercs bien au contraire . Pas sûr que Barbarin s'en serait mieux tirer donc .

Les arguments juridiques des deux parties se valent . Barbarin a été très maladroit et aurait dû reconnaître a minima une mauvaise appréciation de ce qu'il convenait de faire. Il n'aurait pas été idiot de comparer la situation avec celle de l'affaire Macron Benalla ou personne n'a jugé bon de saisir la justice alors que tout le monde était au courant . Je ne sache pas que les stroza, Kholer et consors soient inquiétés.

Tout dépendra de ses avocats et des juges maintenant . L'esprit de forteresse existe a Lyon . Et il prend forme dans le quartier de l'Abbaye d'Ainay qui était même enserré jusqu'au XVIIIeme siècle par des remparts .

Il ne faut pas exagérer la puissance et l'influence de ce microcosme assiégé autour d'une religion dont plus personne n'a rien a faire, et qui répète jusqu'à l'abrutissement un rite italien sans ne plus rien comprendre au message originel du nazoréen.

J'ai le souvenir vague d'avoir du subir un discours de son Éminence alors que je fréquentais le Lycee Chevreul dans ce quartier et que le principal cité a  comparaître n'était encore que l'évêque de Lyon . Je ne citerai pas in extenso son discours mais je pense que son propos n'aurait pas fait tache du temps de Saint Louis .

 

Merci Madamepour ces informations,

L'Église aurait donc évolué !? Intéressant ! wink

Il me semble cependant qu'il y a relativement peu de temps, un secrétaire du Vatican avait été jugé et lourdement condamné à une remontrance du pape pour cause de Vatican leaks, selon ce fameux droit canon.... Mais il est vrai que le délit avait été commis dans la Cité du Vatican...

De plus, j'aime bien ce nom "droit canon"... Cela fait penser à l'association du juge et de l'armée. Un peu comme ce qui se passe avec la justice expéditive des gilets jaunes face aux CRS, gendarmes et autres Robocops lourdement armés en macronie !

Si la chronologie avait été la même, un Barbarin fonctionnaire d'État, personnel de santé ou travailleur social aurait bénéficié des mêmes règles de prescription.

Et pendant longtemps l'Éducation nationale elle-même a préféré traiter ce genre de cas le plus discrètement possible, à peu près comme l'a fait la secte catholique.

Enfin, les réquisitions de la procureure ne sont pas le jugement.

 

A vrai dire il faudrait le soumettre à la question, histoire d'être vraiment catholique.
  • J'ai comme un vague sentiment, une nausée...
  • Certains(e)s au(x) Palais semblent être de bon(ne)s paroissien(ne)s bien normés...
  • Sans doute le fait que je ne sois qu'un mécréant, trop républicain...
  • Le malaise reste persistant, la notion de prescription est odieuse en ces circonstances...
  • Un 5 plumes de la calotte qui déclare "je ne reconnais qu'un seul juge, le seigneur"...
  • Qui prend en compte ceux dont la vie a été massacrée ??? il est ou son seigneur ???
  • Qui aurait dû les protéger, ceux là, de ces crimes ??? il est ou son seigneur ???
  • J'attends le verdict de la seule justice reconnue en France, celle de notre République !
  • Ite Missa est ??? ...
  • Nouveau
  • 09/01/2019 23:52
  • Par

Barbarin estime que seul compte le jugement de Dieu, et la procureure lui donne raison.

Donc Barbarin ira pourrir en enfer jusqu'au Jugement Dernier, car il ne s'est pas repenti, il commet le péché d'orgueil et il n'a pas protégé les petits enfants.

Mais, comment la justice divine s'appliquera t elle? : Barbarin a moins de 70 ans, sera t il frappé rapidement, mourra t il après une longue et douloureuse maladie, Dieu lui donnera t il le temps et l'ordre d'expier, quel sera son chatiment sur cette terre.

Où avez-vous lu que la procureure s'en remet à la justice "divine" ?

 

  • Nouveau
  • 09/01/2019 23:56
  • Par

La justice laïque couvre l'église je comprends l'inquiétude de Raoul jennar, lire son article.

SOUS-PENALISATION du Cardinal BARBARIN----

DIRECT. Procès du cardinal Barbarin : la procureure ne requiert aucune condamnation

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/proces-barbarin-lyon-cardinal-abus-sexuel-non-denonciation-agressions-sexuelles-mineurs-troisieme-jour-mercredi_3136345.html?fbclid

Je pense que le Tribunal ( première instance ou ultérieur ) va entrer en condamnation car il n’appartient pas à une personne ayant connaissance des faits d’un délit ou d’un crime de s’abstenir d’en porter connaissance aux autorités compétentes à savoir le Parquet du Tribunal, voire si la victime est mineure également au Président dunConseil départemental, car seule la Justice peut juger que la prescription pénale est acquise. Par ailleurs la prescription civile n’est acquise que 10 ans après la consolidation des faits dommageables. Le Parquet peut alors informer la victime présumée de ses droits notamment civils en l’orientant vers une association de victimes. Il serait intéressant de savoir si une question préjudicielle interrogeant la Cour Européenne des droits de l’Homme a été posée pour violation de l’article 3 en raison de maltraitantes infligées par une personne ayant autorité et ses supérieurs qui en ont eu connaissance et aussi de violation de l’article 8 en soulevant la lacune de la loi française organisant l’incapacité de la victime d’engager une procédure contre l’auteur des faits ( X et Y c. Pays Bas 8978/80). Les journalistes devrait bien distinguer la notion de prescription pénale et celle de prescription civile. A l’évidence devant les souffrances exprimées de certains, la consolidation n’est pas acquise et la prescription civile ne peut pas leur être opposée. L’eventuelle relaxe pour un motif de prescription pénale n’empêche pas de faire une action civile en réparation en demandant aux auteurs, aux supérieurs hiérarchique, à l’institution d’être reconnus responsable civilement in solidum.
  • Nouveau
  • 10/01/2019 00:17
  • Par
Ni responsable ni coupable, les avocats des représentants spirituels en invoquant l'absence d'autorité des prévenus les présentent comme agnostiques. En les acquittant nous société civile prendront acte de ce statut et allons jusqu'au bout du raisonnement.

Encore une belle saloperie de "notre" justice, forte avec les faibles, faible avec les forts!

SOUS-PENALISATION de BARBARIN----DIRECT. Procès du cardinal Barbarin : la procureure ne requiert aucune condamnation

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/proces-barbarin-lyon-cardinal-abus-sexuel-non-denonciation-agressions-sexuelles-mineurs-troisieme-jour-mercredi_3136345.html?fbclid

L'Église n'a aucune compassion pour SES victimes. Pas de scrupules, aucun remords.
Quand un curé est condamné, elle ne va pas voir les victimes, elle se lamente sur le sort de son curé.                                             Honteux.

Le cardinal devrait faire son mea culpa et accepter, que dis-je ... demander sa condamnation.                              Honteux.

Quand à la Justice des hommes sur ce coup là, on se pose des questions.                                Que se serait-il passé si c'était un directeur d'école qui n'avait pas dénoncé un instit ?

 La loi sur le "secret des affaires", une menace pour les lanceurs d'alerte

on va nous dire que BARBARE1 a fait le bon choix qu' il a applique les règles

citoyens pédophiles= MONSTRES

prêtres pédophiles=MALADES

NON: prêtres pédophiles= escrocs qui doivent être sanctionnés et leur hiérarchie avec.

Quant au barbare il n'a pas de nom on retiendra: il est PRESCRIT pour le reste de sa vie. Silence les escrocs.

petit message aux avocats des victimes sur l'orientation des débats a venir

d'un point de vue pénal et individuel la prescription est ce qu'elle est 

la justice exemplaire n'est pas la justice 

la justice ordinaire est la justice en ce qu'elle s'applique pour tous de manière égale

par contre , le fonctionnement de l'église catholique bien documenté sur Médiapart et ailleurs consiste à déplacer des criminels connus , les exfiltrer à l'étranger (souvent au tiers monde)  pour amoindrir les poursuites etc etc ... c'est un comportement qui s'apparente a un comportement mafieux

pourquoi ne pas punir en ce cas l'organisation elle même, en lui retirant le statut de congrégation religieuse (à vocation du bien commun) ce qui lui retirerai instantanément tous les avantages fiscaux liés a ce statut , pour un délai de quelques années , histoire de voir si le message est bien passé 

gageons que touchés au portefeuille les dénonciations de pédophilie dans l'église seraient plus rapides pour le plus grand bien de la société

juste pour quelques années,  l'église , reconnaissons le, n'ayant que quelques années de retard sur l'administration française, qui usait des mêmes pratiques dans un passé récent avec les enseignants pédophiles envoyés à la réunion ou en Guyane, mais ça se fait rare aujourd'hui, heureusement.

 

Et maintenant deux mois avant le jugement: le temps pendant lequel toute la puissance de la secte catholique va pouvoir intervenir auprès de la justice qui a déjà montré toute sa neutralité pendant l'audience…..

  • Nouveau
  • 10/01/2019 17:15
  • Par

je ne suis pas sur que les victimes n'aient pas obtenu ce qu'elles cherchaient....


- Savoir et ne pas dénoncer les pédophiles est un crime (ou le sera).

- La pédophilie fait des ravages car il existe beaucoup trop de lâches pour ne pas la dénoncer dans l’église, dans les institutions et dans les familles.

 

Maintenant nous savons, la justice sait, qu'allons nous faire ?

Laurent

Honte à toi pauvre cardinal Barbarin tu n'es que l'indigne représentant de la secte pédophile qu'est devenue l'église plus très catholique , tu es laid en profondeur avec tes comparses , continue à faire semblant avec tes pauvres types abuseurs de petits et grands .

Si le tribunal suit la défense, les familles devront retirer d'urgence leurs enfants.

Non que les prêtres et laïcs adultes soient soupçonnés de pédophilie;

Mais s'il en reste un, il sera encore couvert par l'omerta obstinément niée.

Conduites piteuses.

  • Nouveau
  • 10/01/2019 18:44
  • Par
quelle justice divine ? de quel dieux? eux memes savent que c'est le vide absolu ! barbarin va longtemps dormir sur ses 2 oreilles les victimes vont continuer a rever d'une justice divine faute d'une justice des hommes
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale