Le Pen accuse Berger d'être à la solde de l'exécutif

Par
Marine Le Pen a accusé mercredi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, d'être aux ordres de l'exécutif dans la crise des "Gilets jaunes" et de se rallier à "l'axe du président de la République qui est de criminaliser ceux qui sont en désaccord avec le gouvernement".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a accusé mercredi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, d'être aux ordres de l'exécutif dans la crise des "Gilets jaunes" et de se rallier à "l'axe du président de la République qui est de criminaliser ceux qui sont en désaccord avec le gouvernement".