Marine Le Pen voit des "convergences" avec Mélenchon

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Qu'est-ce que je disais...

De l'autre côté, en assimilant Macron à la droite extrême, on prépare aussi le terrain.

 

Hier soir, il y avait sur Arte un intéressant documentaire sur la genèse du pacte germano-soviétique. Au non de la haine de la démocratie libérale pluraliste, on peut passer bien des compromis sans principes.

"Les trés riches et les gestapistes s'accomoderont trés bien de le pen". Et vous aussi du reste.

Non seulement ils s’en accommodent mais ils en ont un besoin impérieux.

Ils ont préciser dans votre reportage que la Russie a proposé au RU et à la France de combattre Hitler et le nazisme au plus vite avant qu'il se répande, et que ces derniers n'ont pas voulu, ce qui a entraîné le pacte?

D'autre part, je vous pense quand même assez intelligent pour savoir que jamais Mélenchon ne s'alliera pour quoi que se soit à Le Pen, il l'a toujours dit et l'a même répété entre les deux tours.

Waaaaah ! Quelle profondeur dans l'analyse ! Pierre26 vous a dit que vous n'aviez rien compris au film. Je confirme.

https://www.arte.tv/fr/videos/080961-000-A/le-pacte-hitler-staline/

Je ne suis pas d'accord avec vous.

Cette prise de position ouvre la voie à un débouché politique du mouvement des Gilets Jaunes.

Au fond, ce qui sépare FI et RN a beaucoup moins d'importance que ce qui peut les unir : la volonté de préserver la souveraineté nationale face aux diktats néolibéraux de Bruxelles, la défense de l'emploi français face aux migrations incontrôlées, la prise en compte des intérêts russes face à l'agressivité de l'OTAN.

Il n'y a plus trace chez Marine des débordements antisémites de son père. Marine s'est mise en ménage avec un homme de la communauté et dans les 2 familles, on attend avec impatience le jour du Maazel Tov.

De son côté, JLM doit encore composer avec les irréductibles des commentaires de MDP, mais l'idée d'une nuit soft des longs couteaux fait peu à peu son chemin où les renégats devraient avouer leur appartenance passée à des partis ou syndicats d'obédience socialiste ou communiste.

On ne rigole plus maintenant, on n'est plus dans le militantisme de bistrot, de discussions enfumées interminables, de tractage de tracts. La victoire sur le grand capital et ses alliés cosmopolites (concession de pure forme à Marine) est en jeu. Qui n'est pas pour nous est contre nous (un truisme vachement utile pour bâillonner l'adversaire).

Alors nous vous le disons solennellement, Vue de Genève, Lancêtre, Meta et acolytes, allez jusqu'au bout de votre logique et rejoignez la vraie droite, celle qui fait du drapeau national et de son hymne des fétiches intouchables. Alors, mais alors seulement, nous vous accueillerons les bras ouverts dans la nouvelle Unité Populaire.

Que disaient Salvini et 5 étoiles avant les élections ? Et qu'ont-ils dit ensuite ?

Je crois quand même que les temps ont changés parce que maintenant il y a la mondialisation et l'UE dont profitent bien les très riches. Et, à ma connaissance, le Pen n'est pas trop en faveur de cette mondialisation et de lUE.

Du coup, je ne suis pas certain que les ultrariches la soutiennent. Je crois plutôt que Macron leur est beaucoup plus favorable.

Que disaient macron et les macronistes avant les élections ?. Que disaient hollande et "les" PS avant les élections ?.

 

Avant les élections italiennes, Salvini et Saint-Kétoiles juraient leurs grands dieux, chacun pour sa part, qu'une coalition avec l'autre était hors de question. Et puis...

Et voilà, le piège se referme tout en douceur...à la milanaise.

Ne  sentez vous pas la porosité éléctorale ?

Les altruistes, ce serait largment suffisant !

Non, la différence est culturelle, donc profondément incompatible. La gauche a un fond idéologique profond qui remonte a loin avec des valeurs et des ideaux auxquels on croit sans faire semblant. A l'extrême droite, ils ne croient a rien, seul le pouvoir compte, et le discours est adapté en fonction de l'époque et des circonstances. le seul ideal  c'est la prise du pouvoir pour appliquer leurs idées haineuses. 

  • Nouveau
  • 09/01/2019 20:10
  • Par

Mr MELENCHON est absent du débat, ne prend pas position pour des raisons de basse politiques ... mme Le Pen en profite etr pourtant ;;;; Mr Melenchon avait de bonnes idées (a priori) et aussi , a priori , des convictions ... désolant !

Où donc avez vous vu qu'il est absent du débat et qu'il ne prend pas position?

https://www.youtube.com/watch?v=00JKfNG6w5A

 

 

Ben sur BFNTV voyons.

Les populistes de droite et les populistes "de gauche" tendront à se rejoindre, au nom de la lutte contre la démocratie libérale pluraliste abhorrée. (Mark my words).

arrêtez Melchior 

vous écoutez et croyez l'extrême droite vous maintenant ?

 

Il faut écouter attentivement Salvini et di Maio, et leurs amis en France.

Elle est carrément maboule, la Châtelaine ! Avoir pris à la demande de Philippot, pour enfumer le monde ouvrier et les employés non cadres... la panoplie d'une  Louise Michel qui ne méritait pas cela.. Lui a monté à la tête. Personne ne lui a encore dit que sa maîtrise incertaine de la langue de Molière laissait de marbre ! , un tribun flamboyant qui ne voudra point rentrer dans la postérité... en compagnie d'une politicienne bas de gamme, notoirement feignante comme un pou !

Quand on sait que la pauvresse est aux choses de l'Économie...ce qu'un pédicure est aux opérations à cœur ouvert. Malin qui saura dire qui va prendre le risque de se fourvoyer, en si pauvre compagnie ! 

En revanche de plus en plus de copains lr des philippes-lemaire-jouano passent au fn, et ça, c'est avéré. On peut sans problème tracer, de lepen à macron, sans aucune discontinuité, l'arc de l'extrême-droite,

  • Nouveau
  • 09/01/2019 22:45
  • Par

Hier je pensais à un triumvirat pour remplacer Macron: un(e) RN, un(e) FI et un(e) gilet jaune. innocent

Rien ne se fera avant les élections, législatives si possible. Jusque là, ils jureront leurs grands dieux qu'il n'en est pas question. Et puis...

  • Nouveau
  • 09/01/2019 23:12
  • Par
Sur l’immigration en tout cas,thème central pour le FN, la compatibilité semble meilleure avec lrem: Macron a su refuser de les accueillir pdt 3semaines! Quelle fermeté! Bravo! Cela illustre bien sa supériorité morale sur Salvini

heu ... 

confusion mentale ?

juste dans ses rêves ... et dans nos cauchemars 

ce sont deux univers parallèles 

L'extrême droite déclare toujours vouloir le bien du peuple pour avoir de l'argent, des places sans rien foutre,  et éventuellement (pas le cas du père Le Pen) prendre le pouvoir pour servir les riches ;

Double jeu 

No pasaran

On dit ça...

  • Nouveau
  • 10/01/2019 07:44
  • Par
Tiens tiens... Quand on a le même parrain (poutine), on est de la même famille...

RN et FI ont trois solides points de convergence : le "souverainisme" anti européen et anti-euro, et la xénophobie en général (anti-allemande - ou anti-lituanienne-  chez le Hareng, anti-mahgrébine chez la Marinade), ainsi que la détestation de la démocratie libérale pluraliste. C'est bien assez pour que s'établisse une entente, d'abord objective et spontanée, ensuite - le moment venu - consciente et organisée. La foule s'unissant contre le peuple.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale