Le parquet requiert la relaxe dans le procès de l’affaire Baupin

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au terme de quatre longues journées d’audience, et au nombre de témoins entendus à la barre, on a parfois eu le sentiment d'assister à un procès de cour d'assises. Ce vendredi, au tribunal correctionnel de Paris, le procès en diffamation intenté par Denis Baupin à Mediapart, à France Inter, à des femmes qui l'ont accusé de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle ainsi qu'à deux témoins, s'achève dans la tension et l'émotion.