A Paris, la police fait un blessé grave, le cortège se radicalise

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et samedi, une nouvelle fois, un manifestant s’est effondré, la main arrachée par une grenade. En dépit des appels à l’interdiction des grenades contenant du TNT – les grenades assourdissantes GLI-F4 – ou du lanceur de balles de défense (LBD), les forces de l’ordre ont une nouvelle fois grièvement blessé un gilet jaune à Paris pour l’acte XIII du mouvement.