Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés Reportage

A Paris, la police fait un blessé grave, le cortège se radicalise

Un manifestant a eu la main arrachée par une grenade, samedi à Paris, en dépit des appels à l’interdiction de cette arme qui a déjà fait plusieurs blessés graves.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Et samedi, une nouvelle fois, un manifestant s’est effondré, la main arrachée par une grenade. En dépit des appels à l’interdiction des grenades contenant du TNT – les grenades assourdissantes GLI-F4 – ou du lanceur de balles de défense (LBD), les forces de l’ordre ont une nouvelle fois grièvement blessé un gilet jaune à Paris pour l’acte XIII du mouvement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal