Marine Le Pen se dit la cible d'une "guerre pyschologique"

Par
Marine Le Pen a fustigé une "campagne d'intoxication" et une "guerre psychologique" qui seraient menées, estime-t-elle, par les médias à la veille d'un congrès présenté comme celui de la "refondation" pour le Front national.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a fustigé une "campagne d'intoxication" et une "guerre psychologique" qui seraient menées, estime-t-elle, par les médias à la veille d'un congrès présenté comme celui de la "refondation" pour le Front national.