L'audition du directeur d'une maison d'édition par la police antiterroriste n'est pas, en France, chose courante. Jeudi 9 avril, l'éditeur Eric Hazan a été convoqué par la PJ dans le cours de l'enquête controversée sur le «groupe de Tarnac» et les «sabotages» de lignes TGV par ce mouvement qualifié d'«ultragauche» par le ministère de l'intérieur.