Le pouvoir s'emploie à verrouiller la haute magistrature

Par
Les postes hautement stratégiques de procureur général près la Cour de cassation et de procureur de Paris vont bientôt changer de titulaires. Jean-Claude Marin serait promu, mais Philippe Courroye, le procureur de Nanterre, voit Paris lui échapper dans la partie de chaises musicales qui s'engage. Nos informations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Vous êtes un magistrat expérimenté, ayant occupé des postes à responsabilité. Vous êtes particulièrement conscient des réalités politiques, économiques et sociales de votre pays, vous avez un sens inné de la hiérarchie, vous accordez une attention soutenue aux préoccupations du gouvernement, notamment en matière de lutte contre la délinquance. Vous souhaitez accéder à de hautes fonctions. Adressez votre candidature au ministère de la Justice, qui fera suivre à la présidence de la République. »