Patrimoine des élus: la note confidentielle qui a bousculé le gouvernement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une « note blanche » dont le gouvernement se serait bien passé. Dans ce document confidentiel que Mediapart s’est procuré, la Commission pour la transparence financière de la vie politique, chargée depuis 1988 de traquer l’enrichissement anormal des élus en épluchant leurs déclarations de patrimoine, a dressé une liste des failles qu’elle a repérées dans les deux projets de loi sur « la transparence de la vie publique » concoctés par le gouvernement en réponse à l’affaire Cahuzac, en particulier sur le volet « contrôle » des patrimoines. Le plus crucial.