Le niqab chez les Sages: la droite «courageuse», la gauche ravie

Par
Les députés doivent voter, mardi 13 juillet, un texte de loi interdisant totalement le port du voile intégral dans l'espace public. L'UMP semblait vouloir foncer. Revirement: Jean-François Copé annonce la saisine du Conseil constitutionnel. Le timing peut surprendre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le texte de loi «interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public» sera voté le 13 juillet à l'Assemblée nationale, après avoir fait l'objet de débats peu constructifs en première lecture dans l'hémicycle cette semaine (notre article ici). Aucun changement majeur n'est ressorti des échanges, et le PS maintient sa décision: il ne participera pas au vote solennel, considérant qu'il existe un risque fort de voir le projet censuré par le Conseil constitutionnel ou le Conseil européen.