Le brigadier-chef Jallamion, «martyr» autoproclamé, est aussi un bourreau

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Vu de la Belgique:

Je vous rejoins sur l'idée que la sélection semble être inefficace. Ce que je trouve étonnant c'est qu'un individu qui se retrouve en justice pour tous les faits qui lui sont reprochés puissent imaginer que son sort soit joué autour d'une tasse de café avant le jugement, laissant ainsi comprendre qu'il s'agit d'un préjugement. Ben pour ma part, je pense que ce sont ces actes qui le préjugent: oui c'est clair qu'il sera condamné, pas besoin d'en décider autour d'une tasse de café, la décision est accrochée à ces actes.

Non seulement nous avons à faire avec un policier raciste, pas conscient que c'est l'acte qui est la chose jugée, mais il faut qu'il soit encore egocentrique. Belle sélection.

Ou alors c'est l'atmosphère général de cette institution qui pousse à la dérive. Il ne faut pas écarter cette éventualité. N'oublions pas que nous sommes au coeur d'un groupe d'hommes qui sont souvent l'objet d'agressions verbales comme physiques mais qui aussi reçoivent souvent l'ordre de charger sur des citoyens manifestants. Il me semble difficile de maintenir un équilibre vers certaines valeurs dans un tel environnement.

J'ai tendance à croire, que si la sélection semble faire défaut, la violence du métier n'écessite un encadrement, un recadrage beaucoup plus élaboré et fréquent. L'autre question qui s'impose à moi est aussi de savoir si la hiérarchie tant au sein du Corps de police qu' au niveau politique ne seraient pas, parfois,  "interessés" par le potentiel de cette agressivité, sachant aussi qu'ils ne la subiront pas.

A vouloir autant de sécurité, non seulement nous tuons la Liberté mais nous devons mettre des uniformes à tous les coins de rue, au nom de la sécurité et la seule chose que nos aîeux auront gagnée par leur sacrifice est que nous ne parlons pas allemands et des gugusses de la philo nous bassinent les méninges avec du: " la première liberté est la sécurité". Nous sommes dans un monde où les djihadistes déconnent pour lutter contre nos libertés quand nous les aidons par nos réactions. Cela va si mal que je suis content: je me dis que nous sommes près du point où la sinusoïde s'inverse.

C'est en ces instants et constats que je me dis que "Vu de la Belgique" aurait pu s'écrire : " Vu de l'Orient malade ", nous sommes sur la même planète en Belgique qu'en France, mais reconnaissons que vous faites fort en ces moments.

Courage et un peu de Cour Âge pour un peu de sagesse.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 

Relisez-moi en commençant par bien respirer et ne pas râler. Je compare la Belgique à un Orient malade ce qui veut dire que l'Orient qui n'est pas malade, n'est pas en Belgique.

Cela va mieux, vous captez?

PS: la personnalité est un filtre pour la perception. Ce qui reste en dessous du filtre n'est que notre image, si on n'est pas vigilant. En d'autre terme , le contenant donne la forme au contenu qui s'y introduit.

Dans l'article on confond Bilde et Bild. On ne va quand même pas demander à des journalistes de vérifier les noms de famille. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Vous pouvez être plus clair ?...

Effectivement ... Ça manque de précision ( même si la photo est marquante) ...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Un maque ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

MP signale aussi le comportement violent des économistes et bientôt les qualifiera de bourreaux. Tout pareil que Jallamion. 

"... les religions ne sont qu'inventions afin de soumettre les hommes à des idioties et ce afin de leur faire peur..."

C'est bien sûr parfois vrai mais aussi souvent faux.

Les religions servent à "structurer" la société. C'est une bonne manière de diffuser des normes "éthiques". Ce système est parfois dévoyé, mais combien de prêtres au service des autres par rapport à ceux qui s'attaquent aux enfants ? Combien de catholiques ouverts par rapport aux quelques donneurs de leçons ? Combien de musulmans paisibles par rapport à la minorité violente ? Combien de juifs généreux par rapport à la minorité impérialiste ?

L'apport des religions à l'intérêt de l'humanité (dans sa situation passée et présente, c'est à dire avec son niveau intellectuel et culturel) me semble bien supérieur à ses inconvénients. On ne peut nier ceux-ci mais qui ils ne doivent pas occulter les aspects positifs.

Injure contre insulte... Hystérie contre nervosité incontrôlée...  En effet, vous êtes à egalidad.

Vous n'avez surement pas faux, mais le problème ne viendrait 'il  pas du fait que, dans une société idéalement éduquée, la religion perde son intérêt et agisse à contre courant de ce à quoi elle fût utile? Que lorsque cette société devient de plus en plus inégale, la religion s'insère dans le moindre interstice pouvant lui permettre de se mettre en valeur à bon ou mauvais escient? Si, on ne peut nier les qualités que vous citez à chacune, n'apparaitraient elles pas plus franchement parmi les modérés?

Et puis, la politique n'est elle pas une religion?

En effet.

Une bonne manière de diffuser des normes "étiques"... Vous y allez très fort. J'attends les preuves.

Il me semble à moi que l'apport des religions à l'intérêt de l'humanité me semble de très très loin inférieur à ses inconvénients.

Le nombre de morts  - sous le couvret de la religion - est absolument colossal.

L'obscurantisme (non à la science... des catholiques comme des protestants autrefois ou maintenant aux USA, des musulmans ajourd'hui), la haine de l'autre, l'obéissance aveugle, l'endoctrinement des enfants (qui leur demande leur avis?).

Si vous croyez que les "inconvénients" se limitent aux prêtres pédophiles, aux donneurs de leçons et à Daesh, vous êtes extrêmement loin du compte...

Qu'il y ai ou qu'il y ai eu des aspects positifs dans les religions certainement ( sinon elles n'existeraient plus ) mais pour moi ces aspects ne sont pas supérieurs aux nuisances et à l'intolérance de ces même religions qui sont à l'origine de bien des guerres ! La société ne doit pas être organisée sur des croyances et des choses non avérées, des intoxs.

"Réévaluer le Coran ..."? Mais ce n'est pas à nous (non-musulmans) de le faire. On m'expliqua que je ne l'avais pas lu, c'est vrai, que des extraits, et pas en arabe, certes. Que chaque sourate et les haddits furent écrits comme une réponse précise à un problème donné , dans un contexte donné. J'ai lu par ex, qu'il fallait tuer les juifs et les chrétiens. J'ai lu aussi qu'ils avaient droit à protection . Vous dites : faudrait savoir ! On répond, ça dépend du contexte. Le problème, personne pour faire la synthèse. On dit , le prophète a dit que rien était figé, il faut évoluer , ok, donc s'adapter aux nouveaux contextes, mais nul ne semble avoir autorité pour le faire. Et il faut nous indiquer la sourate qui promeut l'évolution et l'adaptation. 

M'en conclusion, chez les musulmans, nul ne se détache ayant autorité pour faire, Et nous n'avons pas autorité pour faire. Ce n'est pas notre affaire , c'est la leur. Ça devient notre affaire lorsque nous sommes confrontés à l'Islam politique . 

Les musulmans, islamistes ou pas, devraient surtout lire "Les Versets Sataniques" de Salman Rushdie, qui explore la réalité de Mahomet en quelque sorte de l'intérieur, à coups de flash-backs mais ne se garde bien de toute simplification outrancière.

en tout cas vous, vous êtes le retour du pire.....une malédiction pour la France, surtout pour les vies qui s'y trouvent

En employant, avec une certaine compassion sans aucun doute, le terme "écrivent", vous êtes vraiment trop aimable avec ce monsieur YVES 30 (sic). Quoique "30" c'est déjà beaucoup malheureusement.

Vous, qui vous prétendez bon français, vous insistez dans l'absence de maîtrise de la langue. Mais si vous vous mettez à défendre les "étrangers", nous allons peut être avoir un terrain d'entente.

D'accord avec vous, et que l'on envoie tous les détraqués policiers  de ce genre dans ce pays prendre un bol d'air frais. Cela nous fera de l'air, car nous en avons grand besoin ! 

En Suisse, qui est en plein dans le repli identitaire, où les français remplacent les musulmans en tant que boucs-émissaires ... l'arroseur sera j'espère arrosé!

On en veut pas ! On vous le renvoie dès qu'on le trouve. 

elle fouille dans les poubelles du F.N

comme certains en France insoumise, non ?

Pppppfffffff..... Que de bêtises.......

Et un maître de conférences (premier grade de l'enseignement supérieur) ingénieur et docteur à bac + 8 débute à 2200 €.

Vous avez une bizarre autant qu'étrange notion de la définition de "l'intelligence"! Quant au reste de votre essai de niaise diatribe, euh... Platitude et nullitude sont vos guides? Ben dîtes donc mon brave garçon...

Ce flic faisait parti des bosseurs?

Mais le bidule "la fouine" s'en moque éperdument de ces petits "détails" anodins, voyons. Son symbole est une "fouine", c'est tout...

"La TVA et à la fois l'impôt le plus injuste et celui qui rapporte, de loin, le plus au budget de l'état."

Un impôt "injuste" ?

En quoi est-il plus injuste que l'IRPP, l'ISF, la taxe d'habitation, la taxe foncière, l'IS ou le droit d'enregistrement ?

Par définition un impôt n'est jamais "juste" parce qu'il est strictement impossible de satisfaire tout le monde, chacun voyant "midi à sa porte" avec toute la subjectivité qui va avec.

Cette notion de "juste" ou "injuste" s'appuie sur des postulats qui ne sont pas forcément partagés. Doit-on faire payer tout le monde ? Doit-on faire payer ceux qui ont plus en valeur absolue ou ceux qui ont plus après le même effort ? Aucune solution n'est satisfaisante de ce point de vue.

D'ailleurs, pourquoi payer des impôts ? l'Etat est-il plus bienveillant, plus soucieux de l'intérêt général, plus soucieux de l'ensemble des intérêts individuels, plus efficace que les individus eux-mêmes ? Est-il légitime et prudent de lui confier le droit de réguler notre vie ? De décider pour nous ? A-t-on le choix ?

La problématique me semble suffisamment complexe pour ne pas la raccourcir avec ce qualificatif "d'injuste".

Quant à la fonction publique, on doit pouvoir distinguer l'engagement et les efforts individuels indéniables de la plupart des fonctionnaires avec le fonctionnement intrinsèque des Services. Tout comme, d'ailleurs, on doit pourvoir distinguer le comportement des salariés du comportement de l'entreprise qui l'emploie.

On doit pouvoir critiquer l'EN, la Police ou Bercy sans forcément critiquer les agents de ces institutions. Tout comme critiquer Total, Vinci ou Orange n'est pas forcément critiquer l'ingénieur, l'agent d'accueil ou le directeur du marketing.

Traiter les fonctionnaires de feignants a autant de sens que de traiter les policiers de racistes, les politiciens d'opportunistes, les chefs d'entreprise de sans-coeur et les garagistes d'escrocs.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Lorani, Je parle de l'impôt sur le revenu et de ce que mes chers concitoyens me renvoient régulièrement. Mais, travaillant dans un service formation et emploi, combien de stagiaires, en formation professionnelle, pris en charge par Pole Emploi ou une Mission Locale par le biais de budgets du conseil régional, ne viennent pas me réclamer leur diplôme alors qu'ils n'ont rien fait, validé aucune ou quelques rares Unités Capitalisables et donc ne pouvant être diplômés, ils ont juste glandé. Et là, comme pour les impôts sur le revenu, ils me disent que leur diplôme " a été payé" et qu'ils en sont des ayants droits de fait et qu'on doit leur remettre, ILS L'ONT PAYE QU'ILS DISENT !!!

Ô non ! Le FN nous te le laissons. Au vu de tes commentaires tu y trouveras légion.

Haro sur les fonctionnaires (dont je ne suis pas), ça s'appelle "stigmatiser" une catégorie de la population. Par ailleurs le taux d'absentéisme du privé et équivalent à celui du public.

Les fonctionnaires sont souvent les premiers à critiquer le fonctionnement de leurs services. Dans le privé c'est très rare (et ça se comprend...).

Vous confondez absentéisme et poste vacant faute d'effectifs suffisants.

  • Nouveau
  • 09/07/2017 21:44
  • Par

C'est semble-t-il une caractéristique des droites se clamant nationaliste, patriotique, forte et de la droite extrême de crier avec mépris à la victimisation lorsque Noirs, "Arabes" et musulmans osent se plaindre de leur sort dans notre beau pays exempt de tout racisme, et de se poser en victimes, en martyrs même, lorsque, généralement suite à leurs paroles ou actes, quelque avanie se met en travers de leur route.

@ Charles-Hubert de Girondac

" Avec les 49 exilés fiscaux français en Suisse = 55 milliards d’euros de patrimoine "

φ " Exilés fiscaux : la liste d’enfoirés " :

http://www.gauchemip.org/spip.php?article20153

Quand nous voyons le Premier Ministe, Monsieur Edourd Philippe ameuter tous les médias en critiquant le budget faussé de l'ancien gouvernement dont M.Macron faisait directement partie, non seulement on se marre mais on se pince :

Fin Juin 2017  : M.Philippe crie au scandale et lynche l'ancien gouvernement pour une soi-disante ardoise de 7 milliards de déficit non prévu dans le budget de l'Etat français.

Début Juillet 2017 : M.Philippe assure à la France entière et aux médias mainstream qu'il y aura 7 milliards de baisse des prélèvements en 2018.

Cherchez l'erreur !

M.Philippe devrait plutôt réquisitionner les milliards volés par les fraudeurs français réfugiés en Suisse pour malversation et récupérer les avoirs correspondants au lieu d'ameuter une foule de paparazzis pour rien, pour des annonces qui ne valent pas tripette.

 PS : Le chiffre 7 apparait quoi qu'il advienne, comme le chiffre préféré du Premier Ministre et le chiffre magique de la mandature de l'ère Macron. N'oubliez pas de le jouer au loto, on ne sait jamais. Jupiter a bien été spéculateur avant de devenir président du CAC 40.

7 X 7 = 49 enfoirés d'exilés fiscaux, ça tombe pile poil !

Souvenez-vous : la vidéo de Christine Lagarde le 7/07/14, elle fait passer un message d'une journaliste allemande et  voilà un cours de numérologie et sur la "magie du chiffre 7". 

J'ai pensé halluciner, j'ai revisionné "elle est braque, la mémée", la suite a démontré qu'elle n'est pas braque. 

 

 

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

@ Traboule

Merci pour votre commentaire mais je ne suis pas sensé me soumettre à je ne sais quel  "politiquement correct ", que celui-ci vienne de contrées anglo-saxonnes ou qu'il vienne du Moyen-Orient.

Ne travaillant pas non plus dans une quelconque ambassade, vous m'excuserez donc si je n'emploie pas le langage diplomatique, ici sur Médiapart.

Et j'ai aussi des yeux pour voir.

Je ne vous chagrinerai pas j'espère, si je vous dis que les  terroristes en question se réclament  d'un califat versus Etat Islamique (EIL) et que la bannière de Daesh reprend comme emblème la chahada, la profession de foi de l'Islam. Ce qui avouez n'est pas rien, même si j'ai bien compris les personnes qui parlent ici de déviation idéologique.

Ceci dit, au vu de mon commentaire posté plus haut, tout à fait mesuré et réfléchi, vous me permettrez j'ose l'espérer, d'employer encore le terme de " fascistes islamistes " pour désigner les chiens-de-guerre qui exterminent au quatre coins du monde, sachant qu'ils ne se réclament d'aucune autre idéologie que celle issue de l'Islam Wahhabite. 

Je n'y suis pour rien, c'est ainsi. Je ne vais pas maquiller la réalité pour lui complaire.

 

  • Nouveau
  • 09/07/2017 22:28
  • Par

Branleur.

  • Nouveau
  • 09/07/2017 22:46
  • Par

Mais il est seulement parano ou complètement détraqué ??

Les deux, en plus d'être mégalo.

le contenu de cet article, dont le titre pouvait être alléchant, n'est pas sans rappeler, par son absence totale de morale et son militantisme sans vergogne, la Pravda époque procès de Moscou.

outre l'emploi honteux du terme de "bourreau", la faiblesse des preuves apportées dans ce brulôt expose l'auteur de ce réquisitoire sans finesse à une procédure judiciaire pour diffamation.

pas de quoi être fiers de vous, messieurs les directeurs de médiapart...

des faits.

Mediapart excellent une nouvelle fois.

+++++

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 10/07/2017 00:39
  • Par

 C'est quoi ce truc ?

Un article de presse de pro, une investigation fouillée comme d'autres journalistes en publient sur MdPt à notre grande satisfaction ?

NON !! Certainement pas. Un travail bâclé, un titre inapproprié, un délayage médiocre.

Ça, le flic en question n'a vraiment rien de sympathique. Et c'est peu de le dire. Mais au fait "bourreau", pourquoi "bourreau" ?

 

Créez un club avec Malaparte75 et tirez vous !

Là n'est pas la question. Je parle du travail du reporter (sic).

Dans le titre, en gros et gras, comme accroche -un rien putassière- du futur lecteur :

jallamion1-jpg2

On peut alors légitimement s'attendre à la lecture, puisque c'est mis en exergue dans le titre racoleur, à un développement sur les deux qualificatifs (je n'ose dire "qualités", remarquerez-vous !) "martyr" et "bourreau".

Or les deux pages de l'article étant lues on s'aperçoit que sur 1670 mots environ seule une quarantaine évoque son agression sur son épouse, dont ceux-ci :

jallamion1

Ce qui représente 2,39% du texte par ailleurs composé de citations des écrits de Jallamion représentant environ 590 mots de l'ensemble (sans compter les copies de divers documents) soit environ 35%.

Quel travail journalistique !!

Et je vous épargnerai l'analyse en détail de l'article ; sans m'empêcher toutefois de relever les multiples références à la 4éme de couverture du livre de Jallamion.

Le journaliste a t-il lu l'intégralité de l'ouvrage ? S'est-il contenté de la lecture de la couverture ? On peut en tout cas se poser la question.

 

Tout ça pour dire que je ne pense pas que pour une fois Médiapart s'honore de publier un article conçu de telle façon !

 

Maintenant, si j'avais voulu parler du fond, càd. des faits, gestes et écrits de M. Jallamion, j'aurais pris ma plume la plus acide pour les qualifier. Mais ça c'est un autre débat.

 

Pardon ?

Je ne vais certainement pas polémiquer suite à votre commentaire mal aimable.

Je vous renvoie à ma réponse à GRACQUES .

 

laughing

J’ai lu l’article, mais je ne vois pas ce qu’il veut dire.

Présenter des gens qui frappent leurs conjoints, des gens aigris à tort ou à raison, une hiérarchie plutôt accommandante (car dans certains pays il aurait fini en cabane ou dans un fleuve), est-ce emblématique de notre état ou est-ce l’arbre qui cache la forêt ?

Sans parler de la religion qui vient mettre un peu de piment dans cette histoire bien plate. Heureusement qu’il y a l’islam car on retrouverait la morosité pré-68.

Enfin, à 1h du mat si on ne veut pas aller dormir on ne peut pas non plus demander la lune…

Comme c’est bizarre et beau, le bourreau, bourrin de la gendarmerie se fait saquer par les Torquemada aux ordres du parquet. Que n’ont ‘ils assez des files d’attente aux tribunaux ? Pourtant ils n’en peuvent plus d’attendre, toute cette valetaille de branquignols du Haut de Seine et d’ailleurs qui, malins, enarcars défraichis, avinés, amnésiques, jouissent dans leurs pantoufles d’une paix accordée avec une persévérance éblouissante de médiocrité et bassesse. Car cette Tcheka sait y faire, ces drôles s’exercent a tue tête sur un comique sublime et non moins tenace que subtile, le Jupiter du music hall, le roi du rire, je le nomme ici Oh ! Sacrilège béni, Dieudonné. Combien de procès a son compteur ? Combien d’amendes ? Ils savent y faire ces fonctionnaires, aidés a l’occasion par des politicards teigneux, incultes, brutes sans décoffrage possible, voire l’ordonnance N°374508, tache déplaisante a jamais inscrite dans le C.V. des pitres de la République ? Valls et Flamby, enfin dégagés, merci Emmanuel, vogue la galère ! Police de la pensée ! Au pied !

Merci pour cet article...

C'est trop d'honneur et de pub pour un "brigadier chef" d'avoir un article rien que pour lui dans Mediapart

 

Demandeur d'asile en suisse pour ne pas payer une amende ...

interview imaginaire

- que pensez-vous de cette situation M. John Gy'Suisse

- "Je suis scandalisé ! Encore un migrant économique entré illégalement en Suisse (certains dénomment cela une banque-route) venu pour parasiter notre pays en exigeant des aides sociales dont même les personnes condamnées  par les tribunaux Suisses ne peuvent bénéficier...sans parler du logement  et peut-être même du travail occupés au détriment des ressortissants suisses eux-même que la fédération devrait pourtant considérer comme prioritaire ... et que dire du risque sanitaire énorme pour nos réseaux sociaux qui c'est certain vont voir leur charge virale augmenter de manière considérable"

 

  • Nouveau
  • 10/07/2017 10:36
  • Par

Au nom d'un supposé "Dieu" , combien de guerres ont été menées en son nom .

Les ravagés de la Religion ne manquent pas.

Mon athéisme ne me console pas pour autant...

Pour moi flics fascistes ou islamistes déguisés en curés ou en carmélites, c'est du même tonneau, violents, obscurantistes, provocateurs et méprisants…

A ce niveau c'est pathologique.

Il fait lui-même le diagnostic en disant "Comment expliquer un tel acharnement sans passer pour un paranoïaque ou un complotiste" .

C'est incroyable tout ce que l'on ignore dire en parlant.

L'impression que laisse cet échange tous azimuts ainsi que la plupart des échanges de Mediapart portant sur l'Islam est la désolation. Les commentaires dans un sens ou l'autre démontrent abondamment que les rédacteurs manient le détournement de sens, le chantage et la menace aussi bien que ce qu'ils dénoncent, et présentent le même syndrome de pensée automatique, ras-le front, qu'ils soient bien pensants ou fachos. Ce qui a été écrit ci-haut nous procure -t-il une coupe de la société française (plutôt jeune) d'aujourd'hui? Malheureusement, sans doute... Il faudrait modérer cette opinion mais je n'en ai pas la force, tellement mes incursions dans les commentaires de Mediapart me navrent. Ils explique la faible résistance de l'électorat à l'édification du cirque Macron et au succès de son spectacle, véritable succédané du Bourgeois gentilhomme et des Précieuses ridicules. Si l'électorat de mai-juin est à l'image de ce que je lis dans ce foutoir que sont trop souvent les commentaires de Mediapart (et désolation supplémentaire, les virulentes batailles entre soutiens de la France Insoumise, que je constate dans mes mails)  en effet, la pensée courte de Macron l'avait facile devant la pensée courte des autres, certains moments de Melenchon exceptés.

Vous signalez l'un de ses articles qui s'appelle « Mahomet : bédouin opportuniste, pédophile et génocidaire ».
Je ne savais pas que le blasphème était redevenu illégal en France.

Entre critiquer une religion, ses croyances, ses pratiques, ses rites (ce qui est du ressort de la liberté d'expression) et appeler à la violence voire au meurtre ses pratiquants, il y a une sacré différence. Ne mélangeons pas tout. Cette époque contemporaine où l'islam serait devenue sacré et donc incriticable est risible. On peut critiquer une religion sans être raciste.

Vous avez raison Harold, c'est quand même rassurant de savoir qu'à force de luttes contre tous les obscurantismes, on ne peut plus (du moins en France) être condamné pour blasphème.

« Mahomet : bédouin opportuniste, pédophile et génocidaire »

La formule est belle et tape là où ça fait mal. Comme celle applicable à Paul de Tarse, un autre givré fondateur de religion :

« Paul : psychopathe refoulé, misogyne et totalitaire ».

On a le droit d'écrire tout ça sans partir en prison ; faut pas s'en priver ! Par contre on a glissé dans un autre registre : écrire que certains flics sont cinglés ou pourris jusqu'à la moelle, ça craint !

c'est un sale monsieur et ceux qui le suivent de sales cons!

et pour Paul de Tarse, il avait une petite bite et chiait dur...

Un nationaliste xénophobe, raciste, violent et parano dans la police ? Mon dieu, quel scoop. Ce qui serait intéressant, en revanche, c'est d'avoir une idée du pourcentage de ce type d'individu dans les rangs des forces de l'ordre. 

J'ai cru comprendre dans un autre article de Mediapart que c'était au sein des CRS que le fascisme s'avère le plus prégnant, dans l'article un agent avait carrément un portrait d'Hitler dans sa carrée.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Contacté sans succès avant la publication de cet article, Sébastien Jallamion a finalement pu être joint par Mediapart ce mercredi 12 juillet. Ses citations ont été ajoutée le jour-même.