Macron veut donner un "cadre" à l'islam à l'automne

Par
Emmanuel Macron a annoncé lundi, lors de son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles (Yvelines), sa volonté de donner à l'automne un "cadre" à l'islam, prévenant qu'aucune remise en cause des principes républicains ne serait acceptée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

VERSAILLES, Yvelines (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé lundi, lors de son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles (Yvelines), sa volonté de donner à l'automne un "cadre" à l'islam, prévenant qu'aucune remise en cause des principes républicains ne serait acceptée.