Riad des Balkany: le «bail fictif» d’Alexandre pour couvrir ses parents

Par et

Mediapart dévoile les raisons de la mise en examen d'Alexandre Balkany, le fils de Patrick et Isabelle. Les juges chargés d'enquêter sur le patrimoine du couple considèrent qu'il a signé « deux contrats de bail fictifs » avec la SCI détenant le riad de Marrakech. Pour mieux aider ses parents à cacher leur statut de propriétaires réels.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le fameux riad de Marrakech, Patrick Balkany disposait certes de peignoirs brodés à ses initiales, et Isabelle de livres dédicacés à son nom, comme à la maison. Mais selon leur fils Alexandre, les juges feraient fausse route en soupçonnant les élus levalloisiens d’être les propriétaires masqués de ce palais, par l'intermédiaire de sociétés panaméennes et de prête-noms… Aux juges anticorruption, le rejeton a servi une tout autre explication : c’est lui, Alexandre, qui louait cette villa à l’année auprès d’une banale SCI marocaine et la mettait à disposition de ses parents, sortes d’invités permanents. C'était sa « contribution à la famille », tout bonnement.