La demande de remise en liberté de Ramadan rejetée en appel

Par
La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris a confirmé mercredi le rejet d'une demande de remise en liberté du théologien Tariq Ramadan, en détention provisoire depuis le 2 février dans le cadre d'une enquête pour viols, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris a confirmé mercredi le rejet d'une demande de remise en liberté du théologien Tariq Ramadan, en détention provisoire depuis le 2 février dans le cadre d'une enquête pour viols, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.