Manuel Valls déserte sa circonscription de l’Essonne

Par

Réélu député en juin 2017, l’ex-premier ministre s’y fait rare, passant de plus en plus de temps à Barcelone.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Il n’est pas venu pour la rentrée des classes, n’a pas assisté au feu d’artifice d’Évry et ne s’est pas montré au forum des associations de la ville, pourtant incontournables pour tout élu. L’ancien premier ministre Manuel Valls, député de l’Essonne, est quasiment devenu invisible dans la  ville dont il fut le maire.

« Il est aux abonnés absents, persifle Farida Amrani (FI), candidate face à lui aux dernières législatives. Il faut lire Paris-Match pour avoir de ses nouvelles ! Et non seulement il n’est pas présent sur le terrain, mais en plus il siège peu à l’Assemblée. »

Encore conseiller municipal d’Évry, le quotidien explique qu’il n’a pas mis un pied en mairie depuis un an, préférant passer du temps à Barcelone où il pourrait briguer la mairie en 2019. Certains élus du département disent avoir plus de contact avec sa suppléante qu’avec le député lui-même.

Lire la suite sur leparisien.fr.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale