Un Algérien dénonce son passage à tabac en rétention à Lyon

Par Olivier Bertrand

Un homme a porté plainte après avoir été, selon lui, passé à tabac dimanche au centre de rétention de Lyon. Les autorités contestent, mais plusieurs témoins appuient les dires de Houssem. La brigade policière mise en cause avait par ailleurs été récemment signalée pour ses provocations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des tensions commençaient à monter, dimanche en tout début d’après-midi au Peigne bleu, l’une des unités de vie du centre de rétention de Lyon, à proximité de l’aéroport Saint-Exupéry. Une « embrouille » entre personnes retenues de nationalités différentes selon plusieurs participants.