Face à la crise, le parti socialiste change de braquet

Par

Avec l'accélération de la crise financière et au lendemain du débat à l'Assemblée nationale, mercredi 8 octobre, le parti socialiste semble avoir compris qu'il devait hausser le ton et proposer des choses concrètes. Plusieurs de ses représentants, dont Ségolène Royal, jeudi 9 octobre, ont sévèrement critiqué la politique du gouvernement Fillon et ses impasses budgétaires. Dessin © Damien Gletz

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'avez-vous remarqué? En tout cas à la mi-journée, un des éléphants du PS, signataire d'une autre motion, avait observé, lui, que Ségolène Royal avait monté le niveau de son intervention, jeudi 9 octobre, sur RTL. On était loin des mini-vagues et de la tunique indienne du Zénith.