Affaire Tapie : la déconvenue judiciaire de Pierre Mazeaud

Par

Le Parquet de Paris a classé sans suite le 26 septembre une plainte que Pierre Mazeaud avait déposée contre Pierre Habib-Deloncle. L'ancien président du Conseil constitutionnel, qui est l'un des trois arbitres de l'affaire Tapie, avait prétendu qu'il avait fait l'objet de menaces, à l'instigation de Jean Peyrelevade, l'ancien président du Crédit lyonnais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un nouveau camouflet judiciaire pour Pierre Mazeaud, l’ancien président du Conseil constitutionnel. Déjà au centre d’innombrables polémiques pour avoir été l’un des trois arbitres du célèbre arbitrage Adidas/Tapie, sur lequel pèsent des soupçons d’illégalité et de fraude, le voici qui essuie aujourd’hui un nouveau camouflet judiciaire : le Parquet de Paris a décidé de classer sans suite une plainte pour menace qu’il avait déposée le 13 juillet 2013, en marge de cette affaire Tapie, contre Pierre Habib-Deloncle, pourtant proche comme lui des milieux chiraquiens.