Le gouvernement n'est pas "fébrile", assure Philippe

Par
Il n'y a aucune "fébrilité" dans la majorité et au sein du gouvernement, qui ne "transigera en rien" sur les engagements pris par Emmanuel Macron, a assuré mardi le Premier ministre Edouard Philippe sur fond de remaniement gouvernemental imminent.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Il n'y a aucune "fébrilité" dans la majorité et au sein du gouvernement, qui ne "transigera en rien" sur les engagements pris par Emmanuel Macron, a assuré mardi le Premier ministre Edouard Philippe sur fond de remaniement gouvernemental imminent.

Le chef du gouvernement était interpellé par le chef de file des députés Les Républicains (LR) Christian Jacob qui a épinglé "l'étroitesse, pour ne pas dire le vide de l'assise politique" de la majorité, illustrée selon lui par la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb la semaine dernière.

"Je ne vois rien d'étroit dans cette majorité, je ne vois rien de fragile dans cette majorité, rien d'inconséquent", a répliqué Edouard Philippe, sous les applaudissements des élus de La République en Marche (LaRem).

"Dans votre question, j'ai entendu quelque chose relevant d'une forme fébrilité et d'impatience (...) je veux vous rassurer : il n'y a dans cette majorité et dans ce gouvernement aucune fébrilité, aucune impatience", a-t-il ajouté. "Il y a la volonté de tenir les engagements qui ont été pris par le président de la République, la volonté d'assurer la sécurité des Français".

"Nous ne transigerons en rien sur les engagements qui ont été pris (...), nous mettrons en oeuvre la politique que nous avons affichée et sur laquelle nous nous sommes engagés aux élections présidentielle et législatives", a-t-il dit.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale