Le NPA se divise sur l'unité aux régionales

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C'est la première fois que le NPA est confronté à un débat politique pas simple.» Pierre-François Grond, n°2 du NPA, ne cherche pas à cacher son embarras. A l'issue du conseil politique national (CPN), le nouveau parti anticapitaliste se débat dans les affres de l'unité de la gauche de gauche en vue des prochaines régionales.