Affaire Tapie: remercié pour services rendus

Par
Nicolas Sarkozy vient de reconduire Jean-François Rocchi à la présidence d'un important établissement public, alors qu'il est déjà patron du BRGM. Le protégé de l'Elysée, auquel la Cour des comptes impute de graves irrégularités, est l'un des principaux acteurs du scandale Tapie: il est renvoyé devant la Cour de discipline budgétaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un fait minuscule, mais il a une valeur symbolique forte : Nicolas Sarkozy a décidé de reconduire à la présidence d'un établissement public l'une des personnalités les plus gravement mises en cause dans le scandale Tapie-Lagarde. Il s'agit de l'ancien président du Consortium de réalisations (CDR), Jean-François Rocchi. Il a été renvoyé devant la Cour de discipline budgétaire pour des irrégularités que lui impute la Cour des comptes dans cette affaire. Le chef de l'Etat l'a malgré cela confirmé dans sa fonction de président de l'Etablissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp), par un décret en date du 8 novembre.