La France en demande plus à l'UE sur les perturbateurs endocriniens

Par
La France a exhorté vendredi la Commission européenne à mettre en oeuvre une politique plus volontariste contre les perturbateurs endocriniens, des substances omniprésentes soupçonnées de provoquer des maladies graves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a exhorté vendredi la Commission européenne à mettre en oeuvre une politique plus volontariste contre les perturbateurs endocriniens, des substances omniprésentes soupçonnées de provoquer des maladies graves.